Publié le mercredi 20 mai 2020
capture.jpg
capture.jpg
Depuis le début du confinement, mi-mars, près de 60 sites de téléphonie mobile 4G ont été mis en service, malgré le contexte difficile. Objectif : répondre aux besoins accentués par la crise sanitaire, comme le recours massif au travail à distance. Déploiement des infrastructures, facilitation des chantiers, aide aux usages du numérique…, l’ANCT a intensifié la mobilisation de ses programmes et développé de nouveaux services pendant cette période.

Depuis le début du confinement, mi-mars, près de 60 sites de téléphonie mobile 4G ont été mis en service, malgré le contexte difficile. Objectif : répondre aux besoins accentués par la crise sanitaire, comme le recours massif au travail à distance.
Déploiement des infrastructures, facilitation des chantiers, aide aux usages du numérique…, l’ANCT a intensifié la mobilisation de ses programmes et développé de nouveaux services pendant cette période.

La crise sanitaire a accru le recours massif au travail à distance et généré de nouveaux besoins, comme la visioconférence ou le transfert de fichiers volumineux depuis son domicile. Ces usages nécessitent des débits Internet importants.

Les programmes de l’ANCT, France Très haut débit et France Mobile, améliorent la connectivité sur tout le territoire, en particulier dans les zones rurales. Et, depuis le début du confinement, préfectures, collectivités territoriales restent mobilisées et accompagnent les opérateurs téléphoniques qui poursuivent le déploiement de sites de téléphonie mobile : près de 60 nouveaux sites de téléphonie mobile 4G ont été mis en service depuis la mi-mars. Ce sont autant de communes sorties de l’isolement.

Plus d’informations : https://www.amenagement-numerique.gouv.fr/ [1]

A savoir
En 2019, les programmes France Très haut débit et France Mobile ont permis de déployer 4,7 millions de lignes de fibre optique et passé la couverture mobile 4G à 70 % du territoire français (source : Arcep).

De nouveaux outils pour les opérateurs et les usagers

Pendant le confinement, l’ANCT s'est appuyée sur la plate-forme www.demarches-simplifiees.fr [2], service fourni par la direction interministérielle du numérique (DINUM). Elle permet aux opérateurs d’infrastructures numériques de solliciter l’intervention de l’Agence et de ses partenaires territoriaux, quand ils rencontrent des difficultés d’ordre administratif dans la construction ou mise en service d’une partie d’un réseau de fibre optique ou d’un pylône de téléphonie mobile, dont le développement s’inscrit dans un engagement vis-à-vis des pouvoirs publics (Arcep, Etat ou collectivités).

Par ailleurs, ce recours intensif aux outils numériques a démontré l’enjeu de la montée en compétence des Français. Dans le cadre de son programme d’inclusion numérique, l’ANCT a soutenu la création d’une plate-forme de médiation, Solidarité Numérique, mise en place en mars dernier. Plus de 11 000 appels téléphoniques, à ce jour !

Contact : solidarite-numerique.fr ou 01 70 772 372.

Crédit photo : iStock

Auteur(s):