Publié le jeudi 21 février 2019
2019-02-intelligence-artificielle-etat-de-l-art-et-perspectives-21022019.jpg
2019-02-intelligence-artificielle-etat-de-l-art-et-perspectives-21022019.jpg
Faire de la France un acteur majeur de l’intelligence artificielle (IA) est l’ambition de la stratégie nationale présentée en mars 2018 par le président de la République. La dynamique d’innovation et d’investissement est forte dans le domaine de l’IA qui est sujet à une concurrence mondiale intense. Acteurs privés et publics ont multiplié par dix leurs investissements au cours des cinq dernières années afin de maîtriser cette technologie stratégique, porteuse de promesses.

Faire de la France un acteur majeur de l’intelligence artificielle (IA) est l’ambition de la stratégie nationale présentée en mars 2018 par le président de la République. La dynamique d’innovation et d’investissement est forte dans le domaine de l’IA qui est sujet à une concurrence mondiale intense. Acteurs privés et publics ont multiplié par dix leurs investissements au cours des cinq dernières années afin de maîtriser cette technologie stratégique, porteuse de promesses.

Conscients des très forts enjeux liés à l’IA, la Direction générale des entreprises (DGE), le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et TECH’IN France ont confié à Atawao Consulting l’étude « Intelligence Artificielle – État de l’art et perspectives pour la France ». Après un état de l’art des différentes technologies du domaine, l’étude propose une méthode de classification des secteurs potentiellement les plus transformés par l’essor de l’intelligence artificielle et établit une analyse macroscopique de son adoption par ceux-ci.

Elle approfondit ensuite cette analyse pour quatre secteurs :

  • Énergie et environnement
  • Transport et logistique
  • Santé
  • Industrie

Pour chacun de ces quatre secteurs, un bilan des opportunités générées par l’IA est établi et une stratégie cible à adopter est proposée. Dans sa dernière partie, l’étude dessine une feuille de route ainsi que des recommandations sectorielles et transverses qui permettront à la France et à ses entreprises de relever les défis en matière d’intelligence artificielle

Auteur(s):