Grand Prix de l’urbanisme

Patrick Bouchain, lauréat 2019


Publié le 19/12/2019

L’architecte Patrick Bouchain s’est vu remettre le Grand Prix de l’urbanisme 2019. Un prix décerné par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, le 17 décembre dernier, au Palais Brongniart, à Paris.

C’est dans l’enceinte de l’ancienne Bourse, inaugurée en 1826 et fermée en 1998, et transformée, aujourd’hui, en centre de congrès et d’événements dédiés à l’innovation économique, sociale et solidaire que la cérémonie du Grand Prix de l’urbanisme 2019 s’est déroulée. Tout un symbole pour Patrick Bouchain ! En effet, cet architecte, urbaniste, maître d’œuvre et scénographe, est un pionnier – une « figure de proue », ont relevé les ministres – de la transformation de lieux inutilisés et de friches industrielles en nouveaux espaces culturels.

Les urbanistes se dédient à nos territoires et nourrissent nos politiques publiques, nous alertent sur ce qui se passe sur le terrain et proposent des modes d’action qui se renouvellent et qui innovent. En cela, leurs action et contribution sont précieuses face aux défis que nous devons relever ensemble : la transition écologique et climatique, la revitalisation de nos territoires, le logement sobre en énergie et qualitatif pour le foyer qui l’occupe.

Jacqueline Gourault.

 

Des friches industrielles à des lieux culturels emblématiques

Centre de stockage, abattoirs, usine de gâteaux… : à son actif, depuis 1985, la création du Magasin à Grenoble, de La Ferme du Buisson, du Lieu unique à Nantes, de La Condition publique à Roubaix ou du Channel à Calais. Architecte engagé, Patrick Bouchain est aussi à l’origine de la sauvegarde et de la rénovation de maisons ouvrières promises à la démolition. Une réhabilitation qu’il a rendue possible en engageant sur une approche collaborative, avec les habitants concernés, les ouvriers et les architectes pour définir une action collective.

Né en 1945, Patrick Bouchain a été enseignant puis conseiller auprès de Jack Lang, ministre de la Culture, et a aussi exercé auprès du président de l’établissement public du Grand Louvre. Parmi ses plus fameuses réalisations, connues et largement fréquentées par le grand public, sont également à noter le cirque Zingaro à Aubervilliers, l’installation des colonnes de Buren à Paris, le Musée international des arts modestes à Sète, le Centre chorégraphique national de Maguy Marin à Lyon ou La Plus Petit Cirque du monde à Bagneux.

Le « permis de faire »
  

Accordant une importance particulière à la vulgarisation de sa pratique afin d’atteindre le grand public, Patrick Bouchain pratique, avec l’agence Construire, une architecture collaborative et pédagogique, notamment par l’ouverture au public de ses chantiers  qui deviennent ainsi de véritables moments d’action culturelle.
Pour rendre ce permis de faire concret, il a mis en place une démarche expérimentale d’urbanisme et d’architecture intitulée « la preuve par 7 », soutenue par l’État, en travaillant avec sept territoires d’échelles différentes (du bourg au département) afin de faire émerger des projets sur mesure avec les acteurs de ces sites.
En savoir plus : https://lapreuvepar7.fr/

À lire
Un urbanisme de l’inattendu, ouvrage du Grand Prix dédié au lauréat 2019, Patrick Bouchain, aux éditions Parenthèses.

Thématiques liées à l'article