France Service

L’offre d’accès aux services dans les territoires s’enrichit

© E. Couderc


Publié le 20/06/2019

« Notre ambition, c’est de remettre les services publics au plus près des citoyens », souligne Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Pour cela, l’État va s’appuyer sur les 1 340 Maisons de services au public (MSAP) actuelles, qui proposent, en un lieu unique, l’accès à un ensemble de services du quotidien. Mais il prévoit leur montée en gamme avec la création de France Service. Retour sur les principales évolutions annoncées pour ce dispositif.

Pour répondre aux enjeux d’accès aux services au public des habitants des territoires ruraux et isolés, le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé, suite au Grand débat national, le 25 avril dernier, la mise en place de France Service.

500 nouvelles structures et une plus grande qualité de service

Concrètement, France Service s’appuie sur une montée en gamme des Maisons de services au public existantes et poursuit plusieurs objectifs :

  • étendre le maillage territorial avec la création de 500 nouvelles Maisons d’ici trois ans ;
  • s’adapter aux besoins des territoires, avec le développement du réseau de 130 structures mobiles ou itinérantes existantes pour aller à la rencontre des habitants les plus isolés ;
  • améliorer l’offre proposée, avec un socle de services minimal commun pour toutes les maisons France Service. Ce bouquet de service comprend les démarches liées à la Caisse d’allocations familiales, la Caisse nationale d’assurance vieillesse, la Caisse nationale d’assurance maladie, la Mutualité sociale agricole, Pôle emploi, La Poste et les ministères de l’Intérieur, de la Justice, du Travail et des Finances publiques. Elle sera complétée en priorité par les collectivités locales, mais aussi par d’autres partenaires comme la SNCF ou GRDF ;
  • renforcer la qualité de l’accueil et de la prise en charge, en formant les agents d’accueil à une plus grande polyvalence et en assurant une garantie de réponse aux usagers.

Une maison France Service dans chaque canton

Actuellement, plusieurs Maisons sont situées sur un même canton (les 1 340 Maisons existantes couvrent 846 des 2 101 cantons), mais aucune structure ne sera fermée, a assuré la ministre Jacqueline Gourault. L’objectif : une maison France Service par canton. Pour constituer ce réseau, l’une des Maisons de services au public existantes ou l’une des structures rattachées aux services de l’État, comme les mairies et centres sociaux, sera labellisée France Service sur la base des nouveaux critères.

230 millions d’euros de l’État et ses partenaires

Les premières maisons France Service seront labellisées dès la rentrée 2019. Pour financer ce dispositif, l’État et les opérateurs partenaires prévoient le financement de chaque structure à hauteur de 30 000 euros, ce qui correspond au coût de l’agent d’accueil, soit une enveloppe totale de 230 millions d’euros d’ici à 2022.

Thématiques liées à l'article