L’industrie est-elle en déclin sur l’ensemble des territoires français ?


Publié le 11/04/2019

Divisé par deux, le nombre d’emplois industriels est passé de 6 millions à 3,3 millions, entre 1975 et 2014. Cependant, tous les territoires ne font pas face au même déclin. L’industrie, historiquement implantée dans le nord-est de la France, amorce un glissement vers les territoires les plus à l’ouest du pays…

carte_industrie_11042019.jpg

carte_industrie_11042019.jpg, par flavictoire

 

Le constat

Le nord-est de la France, son bassin industriel historique, a été la zone la plus affectée par le recul de l’industrie. La part d’emplois industriels au niveau régional est passée de 39 %, en 1975, à 14,9 %, en 2014, pour les Hauts-de-France, et de 37,4 % à 17,1 % pour le Grand Est.

Dans le même temps, on observe une recomposition du paysage industriel en France. Les zones d’emploi qui connaissent le plus de créations d’entreprises et d’emplois dans ce secteur, ces dernières années, sont pour partie situées dans l’ouest et le sud du pays : Vannes, Bordeaux, Aix-en-Provence ou Marseille-Aubagne, par exemple.

L’analyse

Depuis les années 1970, la baisse du secteur industriel a touché l’ensemble des territoires. La perte d’emplois industriels s’explique, en France, par une combinaison de facteurs :

  • le défaut de coopération entre grandes, moyennes ou petites entreprises d’une même filière ;
  • la hausse de la productivité : moins de personnes sont nécessaires pour produire un même bien ;
  • l’externalisation des activités tertiaires jusqu’alors exercées au sein des entreprises industrielles ;
  • la spécialisation et la réduction de la base industrielle française.

Les régions Hauts-de-France et Grand Est, qui concentraient la plus grande part d’emplois industriels, ont été davantage marquées par le recul du secteur : la répartition des emplois industriels en France s’est depuis homogénéisée sur l’ensemble des territoires.

Depuis quelques années, l’ouest et le sud de la France s’affirment comme les territoires privilégiés de la création d’activité industrielle.

Le focus

L’exemple de La Ferté-Bernard, dans la Sarthe (72), est significatif. Entre 1975 et 2014, la part d’emplois industriels de cette zone d’emploi est passée de 29 % à 40 %. La Ferté-Bernard accueille 180 établissements industriels manufacturiers, dont une dizaine de plus de 100 salariés. Le tissu industriel est varié : moyennes et hautes technologies, agroalimentaire, industrie lourde ou encore production de biens courants.

En savoir plus
Retrouvez ces données dans la fiche d’analyse de l’Observatoire des territoires : L’industrie dans les territoires français, après l’érosion, quel rebond ? 
Pour aller plus loin, découvrez également le En détail Regards croisés sur les territoires industriels.