Handicap

France Services en 1re ligne pour faciliter l’accès aux services et l’accompagnement

© E. Couderc /Caisse des Dépôts


Publié le 11/12/2019

Le Comité interministériel du handicap s’est réuni, le 3 décembre dernier, pour dresser le bilan des actions engagées en 2019, et annoncer 22 nouvelles mesures gouvernementales destinées à faciliter le quotidien des personnes handicapées, en 2020. Pour garantir un État inclusif et renforcer l’accessibilité aux services publics, une mesure implique les France Services.            

Placé sous l’égide du Premier ministre, Édouard Philippe, et de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, ce 3e Comité interministériel du handicap s’est également déroulé en présence de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

En effet, parmi ses dix engagements pour « un État inclusif », le Gouvernement souhaite « assurer un accueil accessible et de qualité des personnes en situation de handicap dans les France Services », que pilote le ministère avec le soutien du CGET.
Télécharger le Manifeste pour un État inclusif.

Les 460 premières structures France Services labellisées (voir le dossier de presse) devront, à partir du 1er janvier 2020, permettre aux publics de pouvoir y faire leurs principales démarches administratives du quotidien, au plus près du terrain, et en proposant systématiquement une alternative au numérique, notamment au moyen d’un accompagnement humain.
Le bouquet de services, établi avec les partenaires de France Services, prend donc en compte l’accompagnement des personnes en situation de handicap, en particulier en déployant et en confortant les partenariats avec les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Repères
Les observatoires de l’Agence nationale de la cohésion des territoires – l’Observatoire national de la politique de la ville et l’Observatoire des territoires – produisent des données territorialisées qui portent, notamment, sur la situation du handicap dans les territoires fragiles. Elles indiquent que :
_en 2017, 5,2 % des 15-64 ans résidant dans des quartiers prioritaires sont allocataires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), contre 3,2 % des habitants des alentours ;
_dans les communes rurales (très peu denses), la part des allocataires de l’AAH parmi les 20-64 ans représente 2 % de la population.

Thématiques liées à l'article

Mots-clés liés à l'article