TRAINS D’ÉQUILIBRE DU TERRITOIRE

État et Régions engagés pour le renouveau des TET


Publié le 12/01/2017

Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a présenté, ce jeudi 12 janvier, un bilan de la situation des trains d’équilibre du territoire (TET) : lignes de jour, trains de nuit, TER, Intercités, renouvellement du matériel…

Intitulé Un nouvel avenir pour les trains d’équilibre du territoire, ce point d’étape a mis en avant la manière dont se dessine le renouveau de ce mode de transport, après deux années de réforme, comme :

  • la nouvelle carte de l’offre TET

> six lignes sous la seule autorité de l’État, dont trois structurantes à l’échelle nationale (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, Paris-Clermond-Ferrand et Bordeaux-Toulouse-Marseille) et trois autres au titre de l’aménagement du territoire (Nantes-Bordeaux, Toulouse-Hendaye et Nantes-Lyon) ;

> 18 lignes reprises par les Régions d’ici 2020 ;

  • la mobilisation par l’État de 3,5 milliards d’euros pour renouveler complètement le matériel roulant d’ici 2025 ;
  • la signature d’une nouvelle convention 2016-2020 entre l’État et SNCF Mobilités

 

 

 

Point de départ de ce « chantier de la renaissance des TET » ? Le constat que les TET ne « répondaient plus de manière satisfaisante aux attentes des voyageurs, en termes de déserte comme de qualité de service », a rappelé le secrétaire d’État.

En mai 2015, un diagnostic complet a été effectué et des recommandations ont été formulées par la commission présidée par Philippe Duron, député du Calvados. Commission à laquelle le CGET a contribué par la présence de Deniz Boy, expert des politiques de déplacements à la direction Développement des capacités des territoires. Le rapport de ce groupe de travail s’est, notamment, appuyé sur la consultation des usagers, des collectivités territoriales et de la SNCF.

En vidéo : https://www.dailymotion.com/video/x588auz_nouvel-avenir-pour-les-trains-d-equilibre-du-territoire_news

Thématiques liées à l'article