Développement territorial et innovation

56 pôles de compétitivité labellisés pour la phase IV


Publié le 08/02/2019

Le 5 février dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, a attribué le label de « pôle de compétitivité » à 56 candidats pour la « phase IV ». Répartis dans les 13 régions et deux territoires ultramarins, 48 pôles sont ainsi labellisés pour quatre ans et 8 autres pour un an. Une politique d’innovation et de développement territorial dans laquelle le CGET est impliqué.

Pour cette « phase IV » des pôles de compétitivité (2019-2022), la fusion ou le rapprochement de pôles (entre eux ou avec d’autres structures) ont été encouragés. Les pôles labellisés répondent, par ailleurs, à un objectif principal : avoir une dimension européenne et internationale affirmée ou à fort potentiel. En savoir plus sur la phase IV des pôles de compétitivités.

carte-poles_08022019.jpg

carte-poles_08022019.jpg, par flavictoire

 

À savoir
Depuis quinze ans, les pôles de compétitivité contribuent à accroître la compétitivité de l’économie française, en particulier des PME, grâce à une politique d’innovation et en créant des filières qui allient différents acteurs des territoires où ils sont implantés : entreprises, laboratoires de recherche, universités… Cette politique nationale réunit l’État et des Régions. Le CGET et la Direction générale des entreprises en assurent le secrétariat.
(Re)lire la publication du CGET En bref n° 36 (mars 2017) : « Des pôles de compétitivité performants et structurants pour les territoires ».

Thématiques liées à l'article