Les experts du CGET

22 métropoles, leviers de la coopération inter-territoriale

© A. Dattola/Communication du CGET


Publié le 17/10/2017

Depuis le 1er janvier 2018, la France compte 22 métropoles. L’occasion de revenir sur la genèse du pacte État-métropoles, qui comprend un volet dédié à l’alliance des territoires. Cécile Altaber, chargée de prospective, de stratégie et d'études territoriales au CGET nous en parle.

En quoi consiste ce pacte ?

Le pacte État-Métropoles décline les engagements conjoints de l’État et des métropoles autour de quatre objectifs principaux : renforcer le rôle et la place des métropoles dans la nouvelle donne institutionnelle, encourager leurs projets de développement durable et stratégies d’innovation, favoriser l’alliance des territoires, mettre en réseau les métropoles pour en faire une force collective au bénéfice de leur rayonnement international. Lors de sa signature le 6 juillet 2016, à Lyon, 15 pactes métropolitains d’innovation et de coopération ont été annoncés.

Comment s’est déroulée la signature des pactes métropolitains d’innovation et de coopération ?

Leur élaboration a particulièrement mobilisé le CGET, qui a assuré la coordination interministérielle du chantier et le lien avec l’État local. Les 15 pactes ont été conclus entre novembre 2016 et mars 2017. Chacun comprend des contrats de coopération métropolitaine entre la métropole et des territoires avoisinants. Au-delà du suivi de leur mise en œuvre, c’est sur le chantier dédié aux coopérations entre les métropoles et les territoires environnants que nous nous investissons le plus, aujourd'hui.

Quel a été le rôle du CGET dans l’élaboration du pacte État-métropoles ?

Dès le début, nous avons contribué à la préparation du pacte aux côtés des cabinets du Premier ministre, du ministère chargé de l’Aménagement du territoire et de la ruralité et des collectivités territoriales et de l’association d’élus, France urbaine. Nous avons notamment identifié les domaines d’excellence et les filières de pointe des 15 métropoles existantes.

* La loi relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain a fixé la création, au 1er janvier 2018, de sept nouvelles métropoles. 

À noter
Pour renforcer et développer les dynamiques en cours, le CGET, en partenariat avec France urbaine et l’AdCF, mène un travail dédié aux coopérations interterritoriales. Dans ce cadre, il lancera, début 2018, des travaux d’étude visant à établir un état des lieux des coopérations existantes et une analyse fine de certaines d’entre elles. Il conduira également, en s’appuyant sur le dispositif de la fabrique prospective, une réflexion avec 4 métropoles et des territoires partenaires sur leur future coopération.

 

Au 1er janvier 2018, 22 métropoles pour renforcer l'alliance des territoires

Au 1er janvier 2018, 22 métropoles pour renforcer l'alliance des territoires, par ggauguier

Thématiques liées à l'article

Mots-clés liés à l'article