Maisons de santé pluriprofessionnelles


Les maisons de santé ont notamment pour objectif d’attirer et maintenir des médecins en zones sous-dotées ou fragiles en offre de soins. Elles contribuent ainsi à répondre à l’enclavement ou l’éloignement de certains territoires. Soutenues par les pouvoirs publics depuis 2005, elles ont la particularité d’améliorer la qualité et l’efficience des soins pour le patient grâce à une meilleure coordination entre professionnels. Elles attirent les jeunes généralistes qui y voient un outil d’exercice correspondant à leurs attentes, et luttent ainsi contre la désertification médicale.

Atteindre 1 400 maisons de santé en service d’ici 2018

Les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) sont composées de plusieurs professionnels de santé libéraux, a minima deux médecins généralistes et un infirmier. Elles se différencient des cabinets de groupe par un exercice pluriprofessionnel et coordonné, c’est-à-dire dont la collaboration entre les différents professionnels de l’équipe est formalisée par un projet de santé validé par l’Agence régionale de santé (ARS). Elles sont avant tout, des initiatives locales menées par des professionnels de santé (regroupement) ou des élus locaux (construction immobilière).

Les maisons de santé renforcent l’attractivité des territoires pour les professionnels de santé et améliorent la qualité des soins et du suivi médical, grâce à une prise en charge pluriprofessionnelle et coordonnée des patients. Majoritairement implantées dans des bassins de vie à dominante rurale, on dénombrait 170 maisons en fonctionnement en 2012, près de 800 début 2016. L’objectif est d’atteindre 1 400 maisons de santé en service d’ici 2018.


Maisons de santé pluriprofessionnelles actualités


Maisons de santé pluriprofessionnelles publications


Maisons de santé pluriprofessionnelles infographies et cartes