Services et usages


En parallèle de sa forte implication dans le soutien au développement d'infrastructures numériques et de réseaux de télécommunication, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) intervient également de manière prioritaire sur les sujets portant sur les services et les usages du numérique.

La diversification et l'accroissement de services numériques adaptés aux besoins des entreprises, des usagers et des collectivités, la garantie d'un égal accès à ces services dans le respect des droits de chaque citoyen sont des volets prioritaires de l'action du CGET. Les sujets à couvrir sont nombreux, qu'il s'agisse de l'impact du numérique sur le développement économique local, de la dématérialisation des services publics, des transformations radicales à venir en matière d'e-Santé, d'e-Éducation, ou encore de l’émergence des territoires intelligents, tous ces sujets constituent des axes de travail et d'étude pour les équipes du CGET. 

Grande école du numérique : former 10 000 jeunes aux usages numériques

Au premier semestre 2015, le CGET s’est engagé aux côtés des préfigurateurs* de la grande école du numérique (GEN) nommés par le Premier ministre. L'idée fondatrice de la GEN est de donner à des jeunes adultes exclus du système scolaire, une chance de trouver un emploi et de se former aux usages du numérique. Le CGET a fait valoir l'importance que revêt cette initiative pour le développement des territoires et pour leurs habitants éloignés de toutes formations adaptées. L'objectif de la GEN : former d'ici trois ans, plus de 10 000 jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville et des territoires ruraux.

Avec l’aide des collectivités, la GEN structurera un réseau d’organismes labellisés, existants ou à créer, et s'appuiera sur des acteurs déjà présents sur le terrain : fablabs, maisons des jeunes et de la culture (MJC), hackerspaces, médiathèques, espaces de co-working ou encore espaces publics numériques (EPN)... Au plus proche des territoires, ces entités devront repérer, former en première instance, orienter, prescrire les formations, et maintenir si nécessaire un rôle d’accompagnement individualisé auprès de chaque jeune.

* Stéphane Distinguin (président de Cap digital), Gilles Roussel (président de l'Université de Paris-Est, Marne-la-Vallée) et François-Xavier Marquis (consultant).

 

Construire des territoires intelligents à l’aide des technologies numériques 

L’introduction des « objets communicants » (compteurs d’électricité, d’eau, etc.) dans les sphères publique et privée permet d’envisager un partage et un échange de données entre différents systèmes informatiques. La mutualisation de ces informations profite à la gestion des équipements publics urbains. Les domaines d'application sont nombreux : gestion des transports, de l'eau, gestion des services urbains, services aux personnes, etc. En rendant plus intelligent le pilotage de leurs équipements, les  territoires peuvent envisager un développement plus équilibré, plus durable et plus efficient, orienté vers l’amélioration de la relation avec les usagers.

Afin d’accélérer l’engagement des collectivités et des acteurs de la société civile dans cette dynamique, le CGET et la Commission européenne viennent d‘initier une réflexion commune sur le sujet. Au titre du volet « innovation » des contrats de plan État-Région (CPER) pour la période 2014-2020, le CGET pilote et anime la démarche « territoires catalyseurs d’innovation » dont certains démonstrateurs développent des exemples de boucle énergétique locale (adéquation de l'offre d'énergie avec la demande au niveau d'un territoire) ou encore de smartcity (ville intelligente).

 

Focus sur les territoires intelligents

Les territoires intelligents correspondent à l'irruption des technologies du numérique dans les process de gestion des équipements publics urbains. Via des réseaux de télécommunications puissants, interconnectés et interopérables, les systèmes informatiques peuvent désormais échanger et partager des informations. Les technologies mises en œuvre recourent à des traitements massifs de données, issues de la collecte d'information d'objets connectés. Les domaines d'application de ces technologies sont nombreux : gestion des transports, de l'eau, des services urbains et aux personnes... En rendant plus intelligent le pilotage de leurs équipements, les territoires peuvent envisager un développement plus équilibré, plus durable et plus efficient. Pour les usagers et les citoyens, les territoires intelligents sont la promesse de services plus sûrs, mieux adaptés et plus efficaces.

 

Cloud computing* et datacenters** : un enjeu pour l'aménagement numérique des territoires 

La dématérialisation des procédures administratives, l’accroissement des besoins de stockage et de traitement des données constituent pour les acteurs publics un enjeu élevé. L’organisation interne des services et la qualité des relations avec les usagers sont ainsi concernées. La nécessité d'externaliser une partie des fonctions informatiques devient pour les collectivités un enjeu fort.

Qu'il s'agisse d'investir dans la construction d'un datacenter ou  de migrer vers le cloud computing, les choix des acteurs publics dans ces domaines sont complexes et stratégiques. Les collectivités (régions, départements, communes) et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI)  sont les moteurs et ensembliers du développement des politiques d'aménagement numérique des territoires. Dans cette perspective, leurs choix doivent tenir compte des intérêts d'une communauté locale élargie afin que les collectivités les plus en avance comme les moins dotées puissent bénéficier des mêmes gains de productivité. 

Afin d'éclairer les collectivités dans leurs choix et de les aider à mieux identifier la nature des enjeux (financiers, technologiques, juridiques), le CGET a choisi de s'associer avec la Caisse des dépôts, la direction générale des entreprises (ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique) et le Secrétariat général à la modernisation de l’action publique (SGMAP) pour produire un guide pratique à leur attention.

* Ou informatique en nuage, exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau.
**Ou centres de données, site physique sur lequel se trouvent regroupés des équipements constituants du système d’information.

 

En savoir plus


Services et usages actualités


Services et usages publications