Cohésion des territoires

Rapport sur la cohésion des territoires + Baromètre


Publié le 12/07/2018

À l’occasion de la 3e Conférence nationale des territoires, le 12 juillet, à Paris, le Rapport sur la cohésion des territoires  et le baromètre ont été présentés par Serge Morvan, commissaire général à l’égalité des territoires. Un état des lieux qui « tord le cou à quelques clichés » et met en avant des leviers de la cohésion des territoires.

Un outil de diagnostic et danalyse des territoires

Nouvel outil partagé avec les associations d’élus, ce rapport remplit deux objectifs : la mise à jour d’un état de lieux de la France et de ses territoires après une décennie de crise, et l’explicitation des facteurs de la cohésion des territoires.

L’état des lieux révèle quatre France, dont le risque principal est la dissociation :

•    un arc nord-est fragilisé,
•    un arc occidental et méridional dynamique,
•    des Dom qui cumulent les vulnérabilités,
•    une Île-de-France croisant vigueur économique et faible attractivité résidentielle.

Ces caractéristiques sont issues de la conjugaison de cinq dynamiques qui se sont accentuées au cours de la dernière décennie : métropolisation accélérée, polarisation autour des principaux pôles urbains, trajectoires différenciées des ruralités, fragilisation de l’armature urbaine en villes petites et moyennes, transformation de la base productive.

 

La coopération, levier fondamental de la cohésion des territoires

« La coopération est le levier fondamental de la cohésion des territoires !, relève Serge Morvan. Cet état des lieux, qui souligne les fragilités contemporaines des territoires, ne doit pas masquer leurs atouts et capacités de rebond, [qu’il convient d’activer].» Face à ces constats, la notion de cohésion des territoires invite à mettre au cœur des politiques ce qui tient les territoires ensemble, ce qui les rend fonctionnellement et politiquement solidaires. Le rapport explicite les défis posés aux acteurs publics et à la société française, mais aussiles facteurs qui contribuent à cette cohésion :
•    solidarité,
•    coopération,
•    qualité de vie,
•    empowerment (mise en capacité),
•    transition socioenvironnementale
•    capital social.

Le Rapport sur la cohésion des territoires constitue ainsi une base pour, à terme, aboutir à la définition de priorités d’action appelant une mobilisation conjointe des collectivités, de l’État et, plus largement, de la société civile et des entreprises.