Publié le jeudi 17 août 2017
amsterdam_17082017.jpg
amsterdam_17082017.jpg
L’an dernier, l’Europe a adopté le pacte d’Amsterdam qui marque son attention sur les enjeux liés aux problématiques urbaines. Un premier bilan vient d’être établi autour des 11 actions de l’Agenda urbain.

L’an dernier, l’Europe a adopté le pacte d’Amsterdam qui marque son attention sur les enjeux liés aux problématiques urbaines. Un premier bilan vient d’être établi autour des 11 actions de l’Agenda urbain.

Un an après l’adoption du pacte d’Amsterdam, signé en mai 2016 par les États membres et l’Union européenne, le « Réseau européen des savoirs urbains* » dresse un premier bilan de la mise en œuvre des 11 actions prévues par l’Agenda urbain pour l’UE. La plus avancée de ces onze actions, porte sur les partenariats thématiques. À noter que le CGET coordonne, avec la Belgique, celui consacré à la lutte contre la pauvreté urbaine.

Repères
La signature du pacte d’Amsterdam a marqué la reconnaissance, par les 28 États membres de l’Union européenne, des enjeux liés aux problématiques urbaines et leur volonté de mettre en place des politiques publiques cohérentes.
(Re)lire notre article ici [1] (30/05/2016).

Le rapport souligne l’intérêt de la démarche expérimentale et partenariale, qui favorise la collaboration multiniveaux, intersectorielle et entre les institutions, au sein de la Commission européenne, ainsi qu’entre cette dernière, les États membres et les villes.

Le document conclut par huit recommandations pour la suite, par exemple, l’octroi des moyens nécessaires à la réussite de l’Agenda urbain, une meilleure prise en compte de ce dernier par les institutions européennes et nationales ou, encore, une meilleure articulation avec les agendas urbains globaux, Habitat III en premier lieu.

* European Urban Knowledge Network – EUKN.

rapport_pacte_amsterdam_17082017.jpg

rapport_pacte_amsterdam_17082017.jpg, par flavictoire [2]

Consulter le rapport ici [3] (en anglais).

Auteur(s):