Publié le mardi 15 mars 2016
enbref15.png
enbref15.png
Alternatifs au produit intérieur brut, les nouveaux indicateurs de richesse visent à une meilleure prise en compte des différentes dimensions du développement humain et durable des régions françaises

Afin de mieux prendre en compte les différentes dimensions du développement humain et durable des régions françaises, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) a décliné à l’échelle régionale les dix nouveaux indicateurs de richesse récemment instaurés au niveau national (loi du 13 avril 2015). Ces indicateurs, qui doivent désormais être pris en compte dans la définition des politiques publiques, permettent d'analyser et de comparer les régions en complétant l'indicateur de leur produit intérieur brut (PIB) par d'autres indicateurs relatifs à l'emploi, l'investissement, la soutenabilité financière, la santé, les inégalités, la qualité de vie, l'éducation, le climat et la biodiversité. Quand l’indicateur national n’est pas disponible au niveau régional, un indicateur proche est proposé.

Auteur(s):