dossier > Rentrée citoyenne

À l’automne 2016, la Rentrée citoyenne a mis à l’honneur ceux qui vivent et ceux qui travaillent dans les quartiers populaires. Les rencontres territoriales puis nationales qui ont composées cette rentrée ont réunis  près de 20 000 personnes, toutes investies dans le cadre des contrats de ville instaurés par la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine.

À télécharger :

desquartiersquiinspirentlafrance-thumbnail.png

desquartiersquiinspirentlafrance-thumbnail.png, par hvanmalle

Des quartiers qui inspirent la France
Synthèse des rencontres de la Rentrée citoyenne - Septembre, octobre 2016

Dossier de présentation de la Rentrée citoyenne, par hvanmalle

 

« La Rentrée citoyenne témoigne de la confiance que nous accordons aux corps intermédiaires. C’est une certaine conception de la démocratie que nous promouvons à cette occasion, et aussi de la République qui n’est pas l’affaire de quelques-uns, mais de tous ses citoyens. […] Des quartiers, il ne faut pas se méfier, mais s’inspirer. Voilà le message que nous portons haut et fort avec la Rentrée citoyenne. »
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

 

« Chacun est invité à apporter son expertise, sur l’ensemble des sujets qu’embrassent les contrats de ville, pierre angulaire de notre action, et remettre ainsi le citoyen au cœur de la décision. Au fil des rencontres se dessine une volonté d’inscrire les valeurs républicaines, le principe de laïcité au cœur de nos réflexions. »
Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la ville

 

Télécharger la vidéo (Clic droit "Enregistrer la cible du lien sous...")

 

 

 

Du 22 septembre au 15 octobre 2016, les préfectures ont organisé près de 80 rencontres territoriales. Ces dernières ont réuni près de 4000 adultes-relais qui agissent, notamment, en direction des jeunes, et 15 000 membres des conseils citoyens installés dans les quartiers populaires. Objectifs : échanger et faire des propositions sur les questions d’éducation, d’emploi, de cadre de vie et de participation citoyenne.

4 000 adultes-relais qui assurent des missions de médiation sociale de proximité

Le «programme Adultes-relais» vise à renforcer le lien social et à favoriser le règlement des conflits de la vie quotidienne dans les sites de la politique de la ville. Aujourd’hui, 4 000 adultes-relais (re)tissent le lien social entre les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville et les institutions. Ils préviennent ou apaisent les tensions et les conflits.

L’info en +

  • 67, 2 millions d’euros de crédits de la politique de la ville dédiés à la rémunération des adultes-relais en 2017
  • Le Nord (343), Bouches-du-Rhône (239), Seine-Saint-Denis (204),  Paris (195), Guadeloupe (170), et La Réunion (155) sont les six départements qui compte le plus d’adultes relais en poste.

 

Des conseils citoyens pour faire entendre la voix des habitants

Qui peut mieux connaître un quartier que ses habitants ? Mieux en percevoir, au quotidien, les atouts, les inconvénients et les besoins... Depuis 2014, la création des conseils citoyens dans les quartiers prioritaires a conforté la place des habitants au cœur de la politique de la ville.

L’info en +

  • 850 conseils citoyens sont en fonctionnement au 1er novembre 2016
  • 7 millions d’euros sont dédiés à l’animation et à formation des conseils citoyens

 

 

Venus de toute la France, des adultes-relais, représentants de MJC, prévention spécialisée, régies de quartiers, Ligue de l’enseignement, Léo-Lagrange, Francas, Afev…, se sont retrouvés, le 17 octobre 2016, autour d’ateliers de travail.

Forts de leurs expériences de terrain et de leurs pratiques auprès des habitants des quartiers populaires, et particulièrement des jeunes, ils ont ensuite élaboré des propositions d’action autour de quatre thématiques :

  • promouvoir les valeurs de la République ;
  • des acteurs intervenant en soirée et le week-end ;
  • des partenaires dans la proximité ;
  • la co-construction avec les jeunes.

À l’issue de cette journée d’échanges, Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville, a fait part de ses décisions pour prendre des mesures concrètes, dont : 

  • demander aux préfets que la co-construction avec les jeunes soit un critère de la programmation des crédits dans le cadre des contrats de ville ; 
  • des compétences reconnues, des formations adaptées et une reconnaissance plus complète du rôle [des acteurs de proximité] de la part de l’État et des collectivités territoriales ;

 

À noter

Au cours de l’été dernier, Hélène Geoffroy a préparé une convention entre les grands réseaux de la prévention spécialisée, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, le ministère de l’Intérieur, l’ADF, l’AMF et France Urbaine. Elle a été signée le 14 octobre dernier. Cette convention reconnaît le rôle essentiel de la prévention spécialisée en direction de la jeunesse. Elle renforce ses moyens et ses modalités d’intervention.

- l’organisation par les préfets, au moins une fois par an, de rencontres entre tous les adultes-relais d’un même département ; 
- la création d’une norme Afnor avant la fin de l’année 2016, gage de professionnalisme pour les structures qui interviennent dans le secteur de la médiation sociale ; 
et aussi, en réaction directe avec les besoins exprimés par les participants à cette journée :

 

 

Documents

Renforcement des actions en soirée, le week-end et au mois d’août dans les quartiers de la politique de la ville, par flavictoire

 

Les associations sont des acteurs historiques de la politique de la ville. Un nombre important d’entre elles agissent au quotidien auprès et avec les habitants. Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et la secrétaire d’État chargée de la Ville ont souhaité, valoriser leur engagement et leur expertise en réunissant près 120 représentants associatifs pour réfléchir à la devise républicaine et à leur place dans les contrats de villes.

 

_dsf5553.jpg

_dsf5553.jpg, par hvanmalle

 

_dsf5567.jpg

_dsf5567.jpg, par hvanmalle

 

Documents

Les associations financées en 2015 par le CGET au titre de la politique de la ville, par hvanmalle

Infographie - Les chiffres clés pour débattre, par hvanmalle

Biographies des intervenants - Journée du 25 octobre 2016, par hvanmalle

 

« Des quartiers qui inspirent la France » : placée sous ce label, la Rentrée citoyenne s’est achevée, le 27 octobre dernier, par le premier Forum national des conseils citoyens, à La Villette, à Paris. Un point d’orgue pour cet événement national, avec près de 1 000 conseillers citoyens venus de l’Hexagone et d’Outre-mer. Le président de la République, François Hollande, est venu clore ce grand tour de France des acteurs de la politique de la ville et échanger avec les participants.

« La République a besoin de vous et vous faites la République ! » C’est ainsi que le président de la République, François Hollande, s’est adressé aux 1 000 conseillers citoyens réunis à La Villette, à l’occasion du premier Forum national des conseils citoyens. Venu écouter les propositions et les témoignages des habitants des quartiers prioritaires, le président de la République s’est engagé à amplifier l’accompagnement par l’État des mesures visant à améliorer les conditions de vie dans les quartiers populaires. Il a ainsi annoncé :

  • l’engagement financier de 1 milliard d’euros supplémentaire sur le reste de la durée du nouveau programme de renouvellement urbain. Une enveloppe qui s’ajoute aux 5 milliards d’euros budgétés pour accompagner les projets intégrés de territoire ;
  • l’augmentation de 50 % de la dotation politique de la ville, soit 50 millions d’euros supplémentaires par an ;
  • le lancement anticipé de la 3e édition de l’appel à projet du Programme d’investissement d’avenir pour accompagner les projets innovants ;
  • l’augmentation de la dotation de solidarité urbaine à 180 millions d’euros pour soutenir les capacités d’investissement des collectivités. 

 

rentree3.jpg

rentree3.jpg, par flavictoire

 

Tables rondes et ateliers

Point d’orgue de la Rentrée citoyenne, démarrée en septembre dernier par des rencontres territoriales, le forum s’est déroulé sous forme d’ateliers et de tables rondes, permettant à tous les conseillers citoyens de s’exprimer et de prendre pleinement part aux orientations des politiques publiques pour les quartiers prioritaires. Plusieurs thèmes ont été abordés :

  • le cadre de vie des habitants au quotidien,
  • la réussite éducative,
  • l’emploi,
  • le rôle des conseils citoyens,
  • la formation et l’animation des conseils citoyens,
  • la lutte contre les discriminations dans les quartiers populaires,
  • la démocratie participative en Europe,
  • l’image des quartiers prioritaires,
  • la participation citoyenne.

 

rentree4.jpg

rentree4.jpg, par flavictoire

 

Les ateliers ont ensuite été restitués en séance plénière, en présence du président de la République et des membres du Gouvernement.

Très impliqués dans l’organisation et les thématiques du forum, le CGET et ses agents ont accompagné et informé les conseillers citoyens toute la journée.

rentree5.jpg

rentree5.jpg, par flavictoire

 

Repères
 
Les quartiers prioritaires de la politique de la ville sont des laboratoires d’innovation sociale où se développent de nombreuses démarches de participation. Le Gouvernement a inscrit dans la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, le principe de co-construction de la politique de la ville avec les habitants. C’est le rôle que jouent les conseils citoyens, au nombre de 860 à ce jour.
 
En savoir plus :
http://www.ville.gouv.fr/?les-conseils-citoyens

 

 

rentree5_1.jpg

rentree5_1.jpg, par flavictoire

 

7 millions d’euros pour la formation et 1 000 services civiques

Véritable leitmotiv de la journée, le besoin de formation aux fondamentaux de la politique de la ville, à la méthodologie de projets ou, encore, à la vie associative est l’une des grandes préoccupations des habitants engagés dans les conseils citoyens, exprimée lors de ces échanges.

Message entendu puisque Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville, ont rappelé que 7 millions d’euros étaient consacrés, en 2016, à la formation des conseils citoyens. En outre, 1 000 personnes volontaires en service civique participent à l’animation et à l’organisation des conseils citoyens. Une aide directe, permettant de concrétiser des projets à l’échelle d’un quartier.

Autre outil mis à disposition des habitants : l’ouverture d’une plateforme Internet dédiée aux conseils citoyens. Lancé par la Fédération nationale des centres sociaux, cet outil met en réseau les conseils citoyens et leur permet de partager expériences et bonnes pratiques.

En savoir plus : http://www.conseil-citoyens.fr/

 

Revoir en vidéo l'intégralité de la journée du Forum national des conseils citoyens, séquence par séquence

 

Ainsi que le discours de clôture prononcé par le président de la République

 

Paroles de conseillers citoyens

 

« En bref » n°27 - Les conseils citoyens : une révolution démocratique

 

Notre commune accompagne actuellement la mise en place du conseil citoyen, créé en avril dernier. Nous sommes dans une phase d’amorçage. Les habitants qui y participent sont très motivés et très engagés. C’est une vraie force pour nous, élus. Grâce à eux, nous allons pouvoir tisser des liens avec des habitants que nous ne connaissons pas toujours, car ils ne participent pas à la vie de la commune. Ils vont devenir leur porte-parole.
Ce forum a été l’occasion de partager des expériences et d’avoir des informations concrètes sur l’animation du conseil citoyen. »

Fadilla Benamara, élue de la commune du Val-de-Reuil (Eure)

 

Notre conseil citoyen est l’un des premiers de France. Nous nous réunissons depuis début 2015. Ce n’est pas toujours facile. Nous avons besoin de méthode pour faire avancer nos projets, les concrétiser. Nous avons également besoin d’une certaine reconnaissance des pouvoirs publics.
Nous avons parfois l’impression que nos propositions ne sont pas prises en compte. Cette journée nous a permis de partager ces difficultés. Elle va nous dynamiser car nous sommes nombreux dans cette situation. Nous découvrons aussi ce qui se fait ailleurs. C’est enrichissant.

Cathie Lusbec, habitante de Sarcelles, quartier Rosiers-Chantepie (Val d’Oise)

 

Dans notre quartier, il y a une réelle culture de la concertation. Lorsque la loi Lamy a été votée, j’ai trouvé cela formidable. Je me suis dit : nous allons faire avancer les choses ! Aujourd’hui, notre conseil citoyen est animé par 25 membres actifs. Dès le départ, notre but était de participer au projet de territoire. Nous avons pour cela identifié quatre thèmes : la mixité sociale ; la rénovation urbaine ; l’emploi et le développement économique ; la jeunesse, l’éducation et la parentalité. Pour chacun de ces thèmes, nous avons fait des propositions. Aujourd’hui, elles sont intégrées dans le projet de territoire. Ce n’est pas toujours facile, mais nous arrivons à faire avancer les choses ! »
Brigitte Rischmann, habitante de Lyon, quartier de la Duchère (Rhône)

 

Le conseil citoyen, c’est un lien direct avec l’État. C’est encore très nouveau. Nous avons tout à construire. Depuis sa création, nous avons assisté à plusieurs réunions avec les différentes instances. Nous avons constaté des difficultés à communiquer et à partager des informations avec les autorités. Certains sujets sont complexes, nous ne les maîtrisons pas. Nous avons un réel besoin de formation. Pour nous, les conseils citoyens sont très importants. C’est une vraie chance ! »
Nordine Bouachiba, conseiller citoyen, et Hakim Bendella, responsable de l’association des habitants de la Viscose à Eschirolles (Isère)

 

Je suis président du conseil citoyen de mon quartier. Nous sommes 10 membres. Nous voulons impulser une démarche collective, associant les habitants dans le cadre du contrat de ville.  Nous avons retenu trois axes d’action : l’emploi, l’éducation et la santé.
Sur l’emploi, nous avons organisé une opération pour mieux faire connaître le travail des assistantes maternelles du quartier par les jeunes parents de Saint-Maur. À travers des rencontres directes et un stand d’information, elles ont pu montrer leur professionnalisme. L’organisation de cette journée co-construite avec les assistantes maternelles a abouti à la création de 5 à 6 nouveaux emplois. Nous projetons aussi de travailler avec une grande entreprise, implantée aux Rives-de-la-Marne, pour mettre en place un processus de retour à l’emploi, avec l’aide de Pôle emploi.

La notoriété du conseil citoyen et la connaissance de ses missions est encore faible auprès des habitants. C’est pour cela que nous avons organisé une journée d’information le 22 octobre dernier. Ça nous a aussi permis de recueillir directement leurs attentes, leurs besoins.
Alain Le Masson, habitant de Saint-Maur-des-Fossés, quartier Rives-de-la-Marne (Val de Marne)

Documents

Livret du conseiller citoyen remis aux participants lors de la journée du 27 octobre 2016, par hvanmalle

Consultez l’album photo des portraits des conseillers citoyens sur Facebook

Samedi 14 janvier 2017, environ 250 personnes, membres des conseils citoyens venus de tout le territoire ainsi que différents acteurs de la politique de la Ville, se sont réunis à Paris pour la journée Convergence citoyenne.

Revoir en vidéo l'intégralité de la journée, séquence par séquence

 

 

 

Livret du conseiller citoyen - Remis aux participants lors de la journée du 14 janvier 2017 (PDF – 12.5 Mo)