Sport et cohésion sociale

Une pratique de bien-être, d’insertion et de citoyenneté

L'association Addap13 amène les activités sportives et éducatives aux pieds des immeubles avec ces quatre "Urban sport trucks", dans plusieurs quartiers de Marseille.


Publié le 19/07/2018

Marseille a accueilli « La Rencontre des solutions », le 13 juillet dernier, autour du sport dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Cet événement a mobilisé des acteurs locaux et nationaux sur le développement de l’offre sportive et de l’insertion par le sport. Deux enjeux importants quand on sait que les taux d’équipement et de licenciés sont très en deçà de la moyenne nationale. Cette rencontre, qui a donné lieu à 11 conventions, a également marqué la 1re étape d’un tour de France des territoires, souhaité par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, « parce que les solutions se trouvent sur le terrain ». La preuve par le sport.

Quelque 400 participants – acteurs associatifs, sportifs, économiques et élus –, réunis à la Belle Friche de Mai, à Marseille, ont échangé sur les enjeux et la place du sport dans les quartiers prioritaires. Le 13 juillet dernier, ils ont présenté leurs expériences de terrain en présence de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et de Laura Flessel, ministre des Sports, dans cette ville qui accueillera la voile lors des JO de 2024.

L’accès à une activité sportive est inégal selon les territoires

Dans les quartiers de la politique de la ville, le taux d’équipement sportif est inférieur d’un tiers à celui de la moyenne nationale. En outre, la pratique sportive licenciée y est nettement moins élevée qu’au niveau national, en particulier chez les femmes. Seulement 4 % des habitants des QPV étaient licenciés dans un club sportif, en 2015, contre 8 % de la population totale, en France métropolitaine. Autre fait marquant : certaines activités sportives sont quasi-absentes, comme le tennis, alors que le football y tient le podium avec deux fois plus de licenciés qu’en moyenne nationale.
 
sport_en_qpv_onpv_2017.jpg

sport_en_qpv_onpv_2017.jpg, par DR ONPV 2017

Extrait de l’Observatoire national de la politique de la ville 2017 - fiche « cohésion sociale » : la pratique sportive licenciée dans les quartiers prioritaires. (Source : Injep-Meos, recensement mené auprès des fédérations sportives agréées.)

Jacques Mézard et Laura Flessel se sont donc engagés à réduire les inégalités d’accès à la pratique sportive dans les quartiers populaires. De son côté, le ministère de la Cohésion des territoires souhaite devenir un accélérateur d’innovations nationales et un passeur de solutions entre les territoires, qu’il s’agisse d’optimiser l’utilisation des équipements sportifs ; d’inciter les habitants à développer une pratique sportive régulière et encadrée, de recourir au sport dans le champ de l’éducation, de la prévention, de la santé, du bien-être, de la formation professionnelle, de l’accès à l’emploi, de l’égalité entre les femmes et les hommes et au titre de rencontres intergénérationnelles ; de promouvoir les valeurs éducatives et citoyennes du sport.

Cette ambition s’appuie sur l’action de proximité en aidant les structures associatives à solidifier et à développer leurs initiatives, qui ont fait la preuve de leur utilité et efficacité, sur le terrain. (Re)lire notre article sur les « Urban sport trucks » de l’association Addap13.

11 conventions pour développer la pratique et l’insertion professionnelle

Cette ambition commune – partagée entre les deux ministères, le milieu sportif et l’éducation populaire – s’est traduite par la signature de 11 conventions : cinq signées avec des fédérations sportives (FFFA, UCPA, FSGT, Ufolep, FFV)* ; six signées avec des associations nationales (Fête le Mur, En passant par la montagne, Apels*, Sport dans la ville, CNIDFF*, Play international).

Les signataires s’engagent à répondre aux priorités des politiques publiques suivantes :
_le développement de la pratique sportive féminine (FFFA, Ufolep, Fête le mur, CNDIFF, Sport dans la ville),
_l’insertion professionnelle par le sport (Ufolep, FFV, Apels, Fête le mur, Sport dans la ville),
_le développement du sport comme un outil de citoyenneté, de prévention et d’éducation (Apels, En passant par la montagne, Fête le mur, Ufolep, FSGT, Play International, UCPA),
_l’accompagnement et la formation des acteurs associatifs œuvrant dans le champ du socio-sport (Apels, Play International, Ufolep, FSGT).

* Fédération française de football américain (FFFA), Union nationale des centres sportifs de plein airs (UCPA), Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), Union française des œuvres laïques d'éducation physique (Ufolep), Fédération française de voile (FFV), Agence pour l'éducation par le sport (Apels), Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles (CNIDFF).