Territoires fragiles

Une politique des territoires qui engage l’État, les collectivités et la société civile


Publié le 19/07/2018

Lors du Conseil des ministres du 18 juillet dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, ont présenté une communication sur la politique des territoires, notamment les plus fragiles, en déprise économique ou démographique, qu’ils soient ruraux ou urbains. Cette politique d’équité territoriale s’articule autour d’une quarantaine d’actions en faveur des habitants des quartiers et de 9 engagements pour faciliter l’accès aux services au public sur tout le territoire national.

De son côté, lors de son déplacement en Dordogne, le 19 juillet, le président de la République, Emmanuel Macron, a rappelé l’importance et l’attention portée à cet accès des services au public.

Sous l’impulsion du président de la République, le Gouvernement conduit une politique de cohésion territoriale qui s’appuie sur une approche nouvelle du rôle de l’État et implique tous les acteurs et parties prenantes. C’est dans ce cadre que, le 18 juillet dernier, Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté une communication sur la politique des territoires en Conseil des ministres.

 

Une politique des territoires conduite autour de trois objectifs :

  • l’équité pour donner les mêmes chances de réussite à chacun, quel que soit le territoire où il vit, en particulier dans les quartiers prioritaires, outre-mer et dans les territoires ruraux enclavés ;
  • le renforcement de pôles intermédiaires, en particulier des villes dites « moyennes », qui remplissent un rôle essentiel d’animation et de structuration des territoires ainsi qu’un rôle d’articulation entre métropoles et espaces ruraux ;
  • l’accès aux services essentiels, en particulier le numérique, l’ingénierie et les services au public. Le Gouvernement entend positionner les services de l’État en fonction d’appui et de facilitateurs des projets portés par les acteurs locaux.

 

Au cours de cette communication, les ministres de la Cohésion des territoires ont mis en avant des actions concrètes en faveur des habitants des quartiers. Elles constituent l’aboutissement d’un long travail de concertation initié à la suite de la mobilisation nationale, lancée par le président de la République, à Tourcoing (59), en novembre dernier.

Lire le compte-rendu du Conseil des ministres sur la politique des territoires du 18/07/18 ainsi que le dossier de presse « Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers ».

 

À Sarliac-sur-l’Isle (24), le 19 juillet, à l’occasion de l’inauguration d’une Maison de services au public, le président de la République a consacré son déplacement à l’accès aux services publics, « pilier du pacte républicain ».

Le Gouvernement souhaite repenser l’accessibilité à un ensemble de services de proximité nécessaires au quotidien des Français – notamment pour les habitants éloignés des villes où ces services sont concentrés, mais également via la maîtrise de l’usage d’Internet pour les démarches administratives en ligne.

Pour renouer avec la présence des services au public sur les territoires, l’ambition gouvernementale est de réduire les fractures, territoriales et sociales, à partir de quatre leviers d’action :

  • améliorer la présence des opérateurs et élargir la gamme de services proposés ;
  • créer des parcours utilisateurs : une expérimentation pilote dans quatre territoires ;
  • accompagner et former à l’usage du numérique ;
  • effectuer un déploiement dans tous les territoires.

 

Lire le dossier de presse sur « Le service public : pilier du pacte républicain » du 19/07/18.