COOPÉRATION

Une délégation allemande reçue au CGET

© DR CGET


Publié le 20/04/2017

Une journée d’études franco-allemande s’est déroulée à l’initiative du CGET, le 29 mars dernier. Les échanges ont porté sur les politiques urbaines des deux pays et leur dimension européenne.

Sébastien Jallet, commissaire général délégué à l’égalité des territoires, a accueilli trois représentants allemands du ministère fédéral de l’Environnement, ainsi que leurs homologues français du ministère du Logement et de l’Habitat durable, le 29 mars, au CGET, à Saint-Denis (93).

La cheffe de la délégation allemande, Anke Brummer-Kohler*, représentante du ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Conservation de la nature, de la Construction et de la Sûreté nationale, a souligné les défis communs de la France et de l’Allemagne en termes de développement urbain et durable des quartiers en difficulté. Sébastien Jallet a ensuite présenté le CGET, en particulier ses fonctions d’autorité de coordination nationale des Fonds européens structurels et d’investissement.

La politique de la ville outre-Rhin

En Allemagne, le programme ministériel « Soziale Stadt » (ville sociale) fonctionne selon un zonage déterminé par les villes et implique, comme en France, la participation des habitants. Mais, différence notable, ce sont les villes qui doivent se porter candidates pour pouvoir bénéficier du soutien financier de ce programme. Le financement de ce programme est assuré pour un tiers par l’État, un tiers par le länder et un tiers par la ville concernée.

De ce côté-ci du Rhin, la géographie prioritaire des quartiers de la politique de la ville a été fixée par la loi. Cette politique s’appuie toutefois sur un fonctionnement partenarial avec les collectivités, à travers les contrats de ville, et agit sur tous les leviers : éducation, développement social et culturel, revitalisation économique, emploi, renouvellement urbain…

Le Soziale Stadt est, lui, centré sur l’accompagnement social et les populations ; il existe un autre programme consacré au renouvellement du bâti, qui permet à la partie est du pays de rattraper son retard.

La politique de cohésion sociale, à travers sa dimension urbaine, a également été abordée. Le partenariat « pauvreté urbaine » de l’Agenda urbain pour l’Union européenne est coordonné par la France – via le CGET – et la Belgique, et l’Allemagne en est membre.

Dans la perspective de la présidence allemande en 2020, les deux partenaires franco-allemands ont exprimé leur volonté commune de placer le renouvellement des quartiers les plus en difficulté comme une priorité de l’Union européenne et, ainsi, de renouveler la charte de Leipzig (lire encadré) pour une meilleure prise en compte des enjeux concernant ces quartiers.

Sur le terrain, des réalisations concrètes

Cette journée s’est aussi articulée autour d’une visite à Garges-lès-Gonesse (95) pour présenter aux visiteurs allemands les réalisations du programme de rénovation urbaine du quartier de la Muette et visiter son nouveau centre social, ainsi qu’une Fabrique du numérique, située à Gonesse. Là, la délégation allemande a pu s’informer sur une initiative, que finance le Fonds social européen (FSE), d’accompagnement de jeunes décrocheurs scolaires qui développent des projets et des outils numériques.

 

del_a1_202042017.jpg

del_a1_202042017.jpg, par flavictoire

© DR CGET.

       

del_a2_202042017.jpg

del_a2_202042017.jpg, par flavictoire

 

 

Repères
En France, 10 % du Fonds européen de développement régional (Feder) et du Fonds social européen (FSE) sont mobilisés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, selon l’accord de partenariat entre la France et la Commission européenne, entériné par les régions qui sont les autorités de gestion.

 

À noter
La charte européenne de Leipzig sur la ville durable fête ses dix ans. Elle avait été adoptée sous présidence allemande, en 2007. Pour marquer cet anniversaire, l’Allemagne organisera une conférence à Hambourg, en juin prochain.

* Directrice générale du Développement urbain, du Logement et du Droit de la construction.