Caisse des dépôts

Une banque au service des projets des territoires

Serge Morvan, commissaire général à l'égalité des territoires

© L. Rumeau/Communication CGET


Publié le 31/05/2018

La Caisse des dépôts (CDC) a dévoilé sa Banque des territoires, à la Cité de la mode et du design, à Paris, le 30 mai dernier. Au service des collectivités et du logement social, la Banque des territoires disposera de 20 milliards d’euros par an et d’un réseau territorial de 800 collaborateurs. Un atout pour réduire les fractures territoriales, a souligné Serge Morvan, commissaire général à l’égalité des territoires.

La création de la Banque des territoires répond à la nécessité de simplifier et d’accélérer les démarches des collectivités : trop de projets locaux se retrouvent ralentis ou bloqués parce que les collectivités territoriales peinent à trouver des financements. L’accumulation de normes, de textes, de législations entrave également la réalisation de projets locaux.

Concrètement, en regroupant quatre de ses directions et deux de ses filiales, la CDC constitue un guichet unique de financement, au service des collectivités comme des organismes de logement social : la Banque des territoires remplira ce rôle. « Il faut mettre à disposition de nos citoyens, nos entreprises, nos associations et nos collectivités des outils simples. La Banque des territoires est un exemple de simplification à décliner », a relevé Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires.

Le directeur général de la Banque des territoires, Olivier Sichel, a présenté les deux volets de ce guichet unique : une banque de prêt et de financement – disposant de 20 milliards d’euros par an, en moyenne –, mais aussi une mission de services. La Banque aura un rôle de conseil et d’accompagnement auprès des collectivités pour les aider dans la réalisation de leurs projets. Réunis au sein de cette nouvelle entité, 800 collaborateurs du réseau de la CDC vont devenir les interlocuteurs directs des élus sur l’ensemble du territoire, leur offrant expertise et ingénierie.

La Banque des territoires « s’inscrit directement dans la politique de lutte contre les fractures territoriales portée par le Gouvernement », a indiqué Éric Lombard, directeur général de la CDC. Elle sera étroitement liée à la future Agence nationale de la cohésion des territoires, pour laquelle Serge Morvan, en charge de sa préfiguration, doit rendre son rapport au Premier ministre, le 15 juin prochain.

L’Agence devra travailler et collaborer avec la Banque des territoires pour poursuivre une même ambition : la réduction des fractures territoriales. Ainsi, l’État disposera de deux bons instruments au service des collectivités locales.

Serge Morvan, commissaire général à l’égalité des territoires

 

En clôture de cette journée réunissant des collectivités et des partenaires, le Premier ministre, Édouard Philippe, a salué la mobilisation de la CDC, qui travaille aux côtés de l’État sur la revitalisation des cœurs de ville – et, bientôt, des cœurs de quartier –, le logement social et le développement économique des territoires. « Avec la Banque des territoires, vous montrez que si l’intérêt général a choisi sa banque, c’est aussi la banque qui a choisi l’intérêt général », a souligné Édouard Philippe, Premier ministre.

En attendant de découvrir le site Internet dédié, retrouvez toutes les infos sur la Banque des territoires sur le site de la Caisse des dépôts
(Re)voir l’interview vidéo de Serge Morvan.