Entrepreneurs d’intérêt général

Une 3e promotion pour accélérer la transition numérique des services publics


Publié le 17/05/2018

Étalab lance l’appel à projet pour la 3e promotion des Entrepreneurs d’intérêt général (EIG). Jusqu’au 15 juin prochain, ministères et administrations centrales peuvent proposer leurs défis d’amélioration du service public. Les projets retenus accueilleront, pour une mission de dix mois, des talents du numérique qui apporteront leurs compétences au service de l’intérêt général. 

Si le programme EIG, initié par le président de la République en 2016, poursuit la même ambition – à savoir ouvrir l’administration à des talents extérieurs pour accélérer la transition numérique du service public –, la 3e promotion comporte quelques nouveautés :

  • le cofinancement du recrutement des EIG : 70 % sont assurés par le Programme d’investissement d’avenir (PIA) et 30 % sont à la charge du ministère d’accueil ;
  • l’ouverture du programme aux collectivités territoriales et aux établissements de santé. Ils pourront bénéficier de l’accompagnement d’Étalab mais devront trouver une source alternative de financement ;
  • la volonté d’axer les défis sur « l’amélioration des politiques publiques par la donnée ».

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 15 juin 2018 (17 h). Puis, un jury d’experts sélectionnera les défis d’intérêt général lauréats auxquels seront affectés les futurs EIG.

Pour connaître les critères d’éligibilité, les conditions et modalités de participation, consultez le cahier des charges de l’appel à projets. Pour candidater, inscrivez-vous ici !

La 2e promotion en action
La 2e promotion EIG pour l’année 2017-2018 est constituée de 28 talents. Depuis janvier dernier, ils ont intégré une administration par équipe de deux ou trois pour relever l’un des 13 défis d’intérêt général sélectionnés.
Le CGET fait partie des projets lauréats retenus : Elise Lalique et Julien Paris ont rejoint nos équipes pour développer le Carrefour des innovations sociales. 

Thématiques liées à l'article