Géographie prioritaire

Un outil pour mesurer la mobilisation du droit commun pour les habitants des QPV

© M. Compagnon/CIT'images


Publié le 29/11/2017

Subvention aux associations, soutien au commerce de proximité, exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties…, les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) bénéficient de dispositifs spécifiques pour soutenir leur développement. Le CGET a ouvert son outil de géoréférencement aux acteurs locaux et opérateurs, privés et publics, pour qu’ils puissent mesurer s’ils interviennent dans un périmètre concerné, ouvrant droit à des aides.

L’outil de géoréférencement permet de qualifier l’appartenance d’une adresse à un quartier pour une adresse donnée ou pour un fichier. Elaborée à partir des données de l’Institut national de l'information géographique et forestière, l’outil permet une recherche fine, adresse par adresse, pour déterminer celles situées en QPV.

Y accéder sur la page d’accueil du site sig.ville.gouv.fr :

georeferencement_30112017.jpg

georeferencement_30112017.jpg, par flavictoire

 

Cette plateforme présente la quasi-intégralité des quartiers prioritaires de la politique de la ville, en métropole et dans les départements et régions d’outre-mer (hors Polynésie française). Ce sont donc 1 438 QPV qui sont ainsi référencés.

L’outil est destiné à tous les signataires des contrats de ville. En créant un compte et en obtenant un identifiant, les opérateurs publics (Pôle emploi, La Poste…), les bailleurs sociaux, les entrepreneurs, les collectivités territoriales, etc., peuvent y accéder gratuitement.

Un service d’assistance est proposé : georeferencement@cget.gouv.fr ; tél. : 09 70 82 09 85.

Thématiques liées à l'article