Valeurs de la République et laïcité

Un nouvel élan pour le plan national de formation

Perrine Simian, responsable adjointe du pôle animation territoriale à la direction de la Ville et de la Cohésion urbaine


Publié le 10/10/2018

Lancée en 2015, la formation « Valeurs de la République et laïcité » visait, à l’origine, la formation de 20 000 acteurs de terrain. Vu son utilité et son succès, elle prend de l’ampleur. Et le CGET a conçu un format plus court, adapté à de nouveaux publics. Questions à Perrine Simian, responsable adjointe du pôle animation territoriale à la direction de la Ville et de la Cohésion urbaine.

Quel bilan dressez-vous après deux ans de mise en place de cette formation ?

Positif ! Nous avons atteint, et même dépassé, notre objectif avec 26 000 acteurs de terrain formés, en deux ans et demi, par un réseau de 240 formateurs nationaux et de 2 000 formateurs régionaux.

La formation de deux jours, que nous avons conçue en partenariat avec le Centre national de formation de la fonction publique territoriale (CNFPT) et l’Observatoire de la laïcité, est utile et pertinente sur le terrain. C’est ce que confirme une enquête menée par Sciences Po qui a recueilli plus de 1 500 réponses : plus des 2/3 des personnes formées ont évolué dans leur perception de la laïcité.

Quelles sont les perspectives envisagées et les nouveaux objectifs ?

La communication relative à la politique des territoires présentée, le 18 juillet dernier, en Conseil des ministres, nous a fixé un nouvel objectif ambitieux de 20 000 acteurs nouveaux formés par an. Nous avons d’ores et déjà conçu un kit de formation complémentaire, sur un format plus court d’une journée, destiné notamment aux conseillers citoyens et aux jeunes en service civique. Toutefois, ce nouvel enjeu nous engage à élargir notre communication sur ce dispositif et à conquérir de nouveaux publics. C’est l’une des réflexions que nous avons menée avec les référents régionaux des directions régionales et départementales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRDJSCS), réunis lors d’une journée d’échanges, le 5 octobre dernier.

Par ailleurs, dans le cadre du plan national de prévention de la radicalisation, présenté en février dernier, une séquence d’information d’un peu plus d’une heure sera prochainement incluse dans la formation sur ce sujet. Cela répond à un enjeu fort de clarification afin d’éviter les amalgames.

(Re)voir notre vidéo En actions sur le plan national de formation « Valeurs de la République et laïcité » (5’18’’).

Thématiques liées à l'article