Développement territorial et innovation

Un appel à candidatures pour des pôles de compétitivité à l’ambition européenne


Publié le 27/07/2018

Depuis quatorze ans, les pôles de compétitivité contribuent à accroître la compétitivité de l’économie française, en particulier des PME, grâce à une politique d’innovation dans laquelle s’implique le CGET. Un appel à candidatures va faire entrer les pôles dans leur 4e phase de construction. Il vient d’être lancé, le 27 juillet, par Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Date limite des candidatures : 19 octobre prochain.

Créés en 2004, les pôles de compétitivité entrent dans leur 4e phase de construction pour la période 2019-2022. Après une concertation au niveau interministériel et avec les Régions, l’appel à candidatures visant à labelliser des pôles de compétitivité est lancé. Annoncé par le Premier ministre, Édouard Philippe, en juin dernier, il amorce une dynamique nouvelle pour réformer le modèle des pôles de compétitivité autour de quatre ambitions :

  • leur donner une ambition européenne (à travers des projets collaboratifs à l’échelle de l’Union européenne afin d’assurer leur rayonnement international) ;
  • améliorer la lisibilité du label « Pôle de compétitivité » (en sélectionnant les pôles de la phase 4 sur la base d’objectifs mieux définis et de critères plus exigeants) ;
  • simplifier les modalités de financement des projets collaboratifs (en constituant une enveloppe unique dédiée aux projets collaboratifs sur le Programme d’investissements d’avenir) ;
  • faire évoluer le financement par l’État du fonctionnement des pôles (en le liant aux résultats des actions de chaque pôle).

Lire le dossier de presse « Notre ambition pour l’investissement et l’innovation » du 21/06/2018 (cf. page 32).

Consulter le cahier des charges et le dossier et déposer les candidatures sur la plateforme dédiée, avant le 19/10/2018 à 18 heures.

En chiffres
66 pôles de compétitivité représentent, aujourd’hui, des leviers de la politique d’innovation, à travers la France, en associant recherche, formation et industrie (voir carte ci-dessous).
3 800 projets collaboratifs ont été labellisés, depuis 2004.

Un maillage territorial de l'innovation

Un pôle de compétitivité regroupe, sur un territoire donné et autour d’une thématique précise (aéronautique, agroalimentaire, biotechnologies, optique, chimie, transports, bioressources…), plusieurs entreprises (PME et grands groupes), des organismes de recherche (laboratoires) et des établissements de formation (universités…). Ce groupement a pour mission de faire émerger des projets collaboratifs innovants de recherche et développement et accompagne les entreprises lors de la mise sur le marché de nouveaux produits ou services.

En maillant le territoire au plus près des écosystèmes d’innovation, les pôles de compétitivité agissent comme des moteurs de compétitivité et de croissance des entreprises, en particulier face aux enjeux de la transition numérique et écologique.

Cette politique nationale d’innovation est conduite dans le cadre d’un comité de pilotage réunissant des représentants des ministères et des Régions. Le CGET et la direction générale des Entreprises en assurent le secrétariat.

(Re)lire la publication du CGET En bref n° 36 (mars 2017) : « Des pôles de compétitivité performants et structurants pour les territoires ».
En savoir plus sur : http://competitivite.gouv.fr/

carte_poles_cget_dge_mars_2018.png

carte_poles_cget_dge_mars_2018.png, par DR CGET-DGE

 

Thématiques liées à l'article