Téléphonie mobile - 75 millions d’euros pour couvrir 300 centres-bourgs et 800 zones d’intérêt économique et touristique


Publié le 26/02/2016

L’État va prendre à sa charge la construction des infrastructures destinées à accueillir les antennes mobiles des opérateurs pour accéder à la 2G dans les 300 communes rurales et de montagne dépourvues de couverture mobile, d’ici fin 2016.

Le Gouvernement a débloqué une enveloppe de 30 millions d’euros afin de prendre, à sa charge, la construction des infrastructures (pylônes et dalles) destinées à accueillir les antennes mobiles des opérateurs dans les 300 communes rurales et de montagne situées en zones blanches de la téléphonie mobile (lire encadré). Les communes devront assurer la mise à disposition des terrains et le raccordement au réseau électrique.

De plus, avant la mi-2017, les quatre opérateurs nationaux (Bouygues Telecom, Free, Orange SFR) équiperont en internet mobile (3G) plus de 2 200 communes rurales qui n’ont, aujourd’hui, accès qu’au seul service de téléphonie (2G).

Équiper les 800 zones de développement économique et touristique

D’ici 2019, la couverture mobile de 800 sites d’intérêt économique et touristique sera financée, dans le cadre d’un appel à projet lancé le 15 mars prochain. L’État consacrera ainsi 45 millions d’euros pour accompagner les collectivités territoriales dans la couverture mobile de ces zones.

300 premiers sites seront équipés d’ici 2016, le double d’ici l’année prochaine.

C’est en présence des associations d’élus, des quatre opérateurs mobiles nationaux et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) qu’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, et Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, ont dévoilé, le 24 février dernier, cette déclinaison opérationnelle des mesures de résorption des zones blanches de la téléphonie mobile. Des mesures qui s’inscrivent dans la loi du 6 août 2015 pour la Croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques.

Les ministres ont donné rendez-vous aux participants, à l’été prochain, pour s’assurer de l’avancement des opérations.

Dossier de presse : http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/20534.pdf

Liste des 268 communes identifiées (campagne de mesure 2015)
Les travaux, pilotés par la direction générale des Entreprises (DGE), en collaboration avec le CGET et l’Agence du numérique, ont permis d’identifier la liste des communes à équiper.
Voir l’arrêté du 8 février 2016 publié au Journal officiel du 24 février 2016
Compte tenu de la trentaine de communes identifiées dès 2004-2005 qui restaient à couvrir, ce sont au total 300 communes qui sont concernées par ce dispositif.

 

L’Arcep lance un observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) crée un observatoire chargé de faire le point, chaque trimestre, sur  l’avancée  des déploiements de la 2G, 3G et 4G dans les  zones peu denses, notamment dans les centres-bourgs.

La loi a renforcé le pouvoir de sanction de l’Arcep dans le cas où les opérateurs mobiles dérogeraient à leurs obligations.

Sur l’observatoire, voir : http://www.arcep.fr/?id=13111

Couverture 2G, 3G et 4G

Couverture 2G, 3G et 4G, par hvanmalle

NB : les données présentées ci-dessus résultent de déclarations des opérateurs à l’Arcep, qui s’attachera à effectuer des contrôles réguliers sur le terrain.