4e conférence annuelle du plan France THD

Répondre aux enjeux de développement et de cohésion des territoires


Publié le 19/04/2018

La 4e édition de la conférence annuelle du plan France Très Haut Débit – auquel le CGET participe via ses  instances nationales de pilotage – s’est déroulée, le 9 avril dernier, au Palais de la Découverte, à Paris. Un guichet sera mis en place, d’ici la fin de l’année, pour soutenir financièrement l’installation d’équipements de réception d’Internet non filaire.

Point d’étape sur l’avancée des déploiements du THD sur le territoire, la conférence annuelle a réuni 400 participants, acteurs du plan : parlementaires, représentants des collectivités territoriales, opérateurs, industriels et services de l’État. « L’accès au numérique (…) doit permettre de répondre à plusieurs défis : l’accès aux services publics en zones rurales, la démocratisation du télétravail, la promotion de la télémédecine et du télé-enseignement. Il aura un effet majeur sur le développement économique et touristique des territoires », ont relevé Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, à l’occasion de cette conférence.

Soutenir la réception d’Internet par satellite ou les réseaux hertziens

Le Gouvernement a réaffirmé sa volonté de déployer le THD partout sur le territoire d’ici 2022. Le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Élan) vise d’ailleurs à soutenir cet engagement. Pour adapter les logements aux nouveaux besoins et modes de vie, le projet préconise, par exemple, de les équiper du haut débit.

Pour remplir cet objectif, le dispositif « Cohésion numérique » va venir soutenir financièrement l’installation d’équipements de réception d’Internet par satellite ou par les réseaux hertziens terrestres, dans les zones du territoire très mal desservies par les réseaux filaires. Doté de 100 millions d’euros de l’État, ce guichet sera mis en place à la fin de l’année.

Télécharger la plaquette de la 4e conférence THD.

En chiffres

  • 3,1 milliards d’euros de subventions déjà engagés sur l’enveloppe des 3,3 milliards d’euros consacrés au plan France THD par l’État.
  • 238 millions d’euros de subventions versés par l’État aux collectivités territoriales pour financer des infrastructures déjà déployées.

Jacques Mézard, qui a clos la conférence, s’était précédemment rendu aux Assises nationales de la fibre optique, le 5 avril dernier, à Aurillac. Concernant la fracture numérique, le ministre de la Cohésion des territoires avait souligné que « Le numérique est l’une des réponses au défi de la cohésion des territoires. La réussite de ce chantier ne sera rendue possible que si l’ensemble des acteurs, collectivités territoriales, opérateurs, industriels et professionnels de la formation y participent activement ».

Repères
Lancé en 2013, le plan France Très Haut Débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en THD d’ici 2022 et à donner accès à un Internet performant dans les logements, les entreprises, les administrations… Il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans – dont 3,3 milliards d’euros de l’État –, consacrés aux infrastructures nécessaires sur tout le territoire.

Thématiques liées à l'article