Grande cause nationale

Premières mesures gouvernementales sur la lutte contre les violences sexuelles et sexistes


Publié le 29/11/2017

Le 25 novembre dernier, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le président de la République a lancé la grande cause nationale du quinquennat, l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette cause s’inscrit dans le nouveau plan de prévention et de lutte contre le harcèlement et le sexisme, auquel le CGET a contribué.

« Je me suis engagé à ce que la cause du quinquennat soit celle de l’égalité entre les femmes et les hommes. Le premier pilier de cette cause, c’est bien la lutte pour l’élimination complète des violences faites aux femmes, a annoncé Emmanuel Macron. (…) Les crédits attribués à la lutte contre les violences faites aux femmes sont d’ores et déjà en hausse de 13 % (…). Mais au-delà, le budget interministériel dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes, parce que cette action irrigue nombre d’actions ministérielles, sera lui aussi en augmentation pour atteindre un peu plus de 420 millions d’euros dès 2018. »

Consulter le discours ici.

L’éducation, l’accompagnement des victimes, le renforcement de l’arsenal répressif, tels sont les trois piliers – prévention et sensibilisation ; accompagnement des victimes ; répression des auteurs de violences – qui soutiendront les actions menées, dans le cadre d’un plan quinquennal de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Un plan d’action qui implique tous les ministères.

Détail du plan ici.

Voir la campagne de sensibilisation : http://stop-violences-femmes.gouv.fr/ne-rien-laisser-passer.html

Thématiques liées à l'article