Agir pour l'inclusion numérique

Michèle Pasteur, directrice générale de l’Ansa

© H. Vanmalle/CGET


Publié le 30/11/2017

Il y a bientôt dix ans, l’Agence nouvelle des solidarités actives (Ansa) lançait une première concertation nationale sur la question de l’exclusion numérique. Face au défi majeur d’une société numérique inclusive, notamment pour les personnes les plus fragiles, l’Ansa réitère sa démarche en lançant un « Labo de l’Ansa », avec le soutien du CGET. Le 30 novembre, elle a présenté ses travaux lors de la Journée nationale des Bibliothèques numériques de référence.

Le rôle du CGET : dans un contexte où l’administration dématérialise ses services, le CGET soutient le développement des usages et l’e-inclusion. C’est-à-dire l’accès et l’initiation, pour chaque individu, aux pratiques et aux compétences numériques, leviers d’insertion sociale et économique. En matière de numérique, le CGET accompagne également le déploiement des infrastructures afin de couvrir 100 % de la population française d’ici 2022 et de favoriser la cohésion et l’attractivité de tous les territoires.

À savoir
65 % des Français pensent qu’avoir accès à Internet est important pour se sentir intégré dans notre société rendant, en miroir, de plus en plus problématiques les difficultés d’utilisation d’Internet et le manque de compétence numérique éprouvé par certains (source Crédoc 2016).

Sur la Journée nationale des Bibliothèques numériques de référence, en savoir plus ici.

Sur l’inclusion numérique, découvrir aussi l’action d’Emmaüs Connect ici.

 

Réalisation vidéo : Hugo Vanmalle/CGET