Politique d’innovation du Gouvernement

Les pôles de compétitivité à la conquête de l’Europe

© compte Twitter @EPhilippePM


Publié le 21/06/2018

Le Premier ministre, Édouard Philippe, s’est rendu à Metz ce 21 juin pour présenter les grandes orientations de la politique d’innovation du Gouvernement : les quatre axes du Grand Plan d’investissement (GPI) de 57 milliards d’euros, annoncé en septembre 2017, ainsi que la réforme des pôles de compétitivité, copilotés par la direction générale des Entreprises et le CGET.

Après la visite de l’Institut de recherche technologique M2P de Metz (57), Édouard Philippe s’est adressé à la presse pour présenter les grands axes de la politique d’innovation du Gouvernement. Il a abordé la réforme des pôles de compétitivité.

Depuis en 2004, cette politique vise à accroître la compétitivité de l’économie française par l’innovation. Les pôles de compétitivité vont entrer, en 2019, dans leur 4e phase avec une volonté de monter en gamme :

  • donner une ambition européenne aux pôles de compétitivité, dans la recherche de crédits mais aussi dans la coopération avec des entreprises et des organisations européennes ;
  • améliorer la visibilité du label « Pôle de compétitivité », en encourageant les fusions et les regroupements ;
  • simplifier le financement. Les pôles accéderont à une enveloppe unique de près de 400 millions d’euros pour 2019-2020, au sein du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

 

Catalyseurs de rencontres entre des technologies de pointe, des compétences et une histoire locale, nos pôles de compétitivité sont aujourd’hui prêts à partir à la conquête de l’Europe. Pour les consolider, nous engageons une nouvelle phase, en 2019.

Édouard Philippe, Premier ministre

 

Le Premier ministre a également rappelé les quatre grands défis, actuels et futurs, auxquels doit répondre la politique d’innovation du Gouvernement avec le GPI : l’accélération de la transition écologique, la compétitivité par l’innovation, l’investissement dans les compétences et l’État numérique.

Retrouvez le dossier de presse du Gouvernement 

Une politique nationale en faveur de l’innovation et de la compétitivité
  

Politique nationale copilotée par la direction générale des Entreprises et le CGET, les pôles de compétitivité rassemblent des entreprises, des laboratoires de recherche et des universités sur un même territoire autour de projets de recherche et de développement innovants. On compte actuellement 66 pôles sur le territoire.
  
La 3e phase (2013-2018) avait pour objectif de passer d’une logique d’« usine à projets » à celle d’« usine à produits ». Le but : valoriser les résultats de la recherche par la réalisation de produits innovants à commercialiser et à diffuser dans la société (véhicules électriques, matériel médical, robotique, objets connectés…)
  
Lire En bref n° 36 (mars 2017) : « Des pôles de compétitivité performants et structurants pour les territoires ».

Thématiques liées à l'article