PROXIMITÉ DES SERVICES

Les Maisons de services au public s’étendent et innovent

©Eric Couderc /Caisse des Dépôts


Publié le 20/02/2017

On compte, au 17 février 2017, près de 1100 Maisons de services au public ouvertes ou en cours d’installation. Le maillage territorial de ce dispositif récent s’étend donc rapidement, et la formule évolue, depuis l’origine, pour  s’adapter aux besoins des usagers.  Et un récent sondage montre que les Maisons s’avèrent bien identifiées par les habitants des zones rurales.

Les résultats d’une vaste enquête*, conduite par BVA pour le CGET et la Caisse des dépôts,  viennent d’être publiés

Dans les territoires qui bénéficient de ce dispositif, 45 % des habitants savent qu’il existe une Maison dans leur commune, et 70 % d’entre eux considèrent que « l’offre de services au public est de bonne qualité ».

L’enquête montre aussi que les usagers se composent principalement de femmes, de demandeurs d’emploi et souhaitent d’abord être accompagnés dans leurs démarches administratives. Au final, 86 % des usagers se disent « très satisfaits de l’accueil et de l’accompagnement » dans leur maison de services au public.

89 % des agents qui animent ces Maisons se sentent « utiles dans leur travail », et 62% ont le sentiment d’appartenir au jeune réseau national, qui se met en place depuis 2015.

Focus

msap_focus_20022017.jpg

msap_focus_20022017.jpg, par flavictoire

*Consultation du 12/10/16 au 10/11/16 sur la base de plus de 9000 questionnaires traités et sondage téléphonique.

Découvrir les principaux résultats de l’enquête sur le site dédié.

 

Ça roule pour les services au public dans l’Aisne !

Aujourd’hui, 17 % des Maisons proposent des antennes délocalisées (permanences régulières dans un lieu tiers), et 7 % ont mis en place un service itinérant. C’est ainsi que les opérateurs impliqués dans le dispositif peuvent répondre aux besoins des habitants les plus éloignés des centres administratifs. Une solution pour faire face aux problèmes de mobilité ou d’isolement des usagers.

Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, a d’ailleurs lancé, fin janvier, une expérimentation nationale pour développer ce type de service public itinérant, dans trois départements : l’Aisne, le Jura et le Pas-de-Calais.

Sur le territoire de la nouvelle communauté de communes Thiérache-Sambre-et-Oise, dans l’Aisne, un véhicule aménagé pour recevoir le public sillonne désormais 32 petites communes, quatre jours par semaine. Sa fréquence de passage est régulière, une fois par mois. La population concernée est informée de ce service public de proximité par des tracts distribués dans les boîtes aux lettres. Voir le reportage de France 3 ici.

Six partenaires (Pôle emploi, Caisse d’allocations familiales, Assurance maladie, Mission locale, la MSA et la Carsat) participent à cette opération, qui a permis l'embauche de deux personnes qui recevront le public.

Coût total : 62 000 € pour à l’achat du véhicule, financé à hauteur de 80 % par l’État, qui prend également en charge la moitié du coût de fonctionnement.

msap_camion_20022017.jpg

msap_camion_20022017.jpg, par flavictoire

© DR

 

 

Sur les permanences itinérantes des maisons de services au public, voir vidéo ici.

Pour trouver les Maisons de services au public de votre territoire, accédez au site dédié : https://www.maisondeservicesaupublic.fr/

carte_mspa_20022017.jpg

carte_mspa_20022017.jpg, par flavictoire

 

Pour aller plus loin
 
Lire En bref n°33 (février 2017)
- « Maisons de services au public : diversifier l’offre pour mieux satisfaire les besoins des usagers », téléchargeable sur : http://www.cget.gouv.fr/sites/cget.gouv.fr/files/atoms/files/en-bref-33-cget-02-2017.pdf
 

Ouvrage de la Caisse des dépôts : Loi NOTRe, intercommunalité et maison de services au public – 11questions-réponses juridiques

Thématiques liées à l'article