ACTION PUBLIQUE

Les délégués du Gouvernement, des facilitateurs sur le terrain

Le ministre Patrick Kanner (au centre) reçoit le livre vert. Il lui a été remis par la coordinatrice nationale des délégués du Gouvernement, Sylvie Feucher (4e en partant de la gauche), en présence notamment de Sébastien Jallet, commissaire général délégué du CGET (à gauche).


Publié le 06/04/2017

Lancée en juin 2016, l’expérimentation des délégués du Gouvernement vient de faire l’objet d’un rapport. Répartis dans 12 quartiers très prioritaires, ces délégués ont croisé leurs retours d’expériences, analysées dans un Livre vert que la coordinatrice nationale, Sylvie Feucher, a remis à Patrick Kanner, ce 5 avril.

À Mantes-la-Jolie, Toulouse, Mulhouse, Amiens…, les délégués du Gouvernement sont intervenus dans des sites expérimentaux qui concentrent de fortes difficultés sociales, économiques et de sécurité. Les délégués sont venus en renfort des équipes déconcentrées de l’État au cours de cette expérimentation d’un an. Ils ont apporté un « plus d’ingénierie publique » pour que les actions et les projets concrets gagnent en efficience, après avoir réalisé un diagnostic du territoire dans leurs champs d’intervention. 

carte_delegues-06042017.jpg

carte_delegues-06042017.jpg, par flavictoire

 

Éducation, jeunesse, emploi, santé, prévention de la radicalisation et gouvernance : ces six thématiques ont été au cœur du travail transversal que les délégués du Gouvernement ont mené sur le terrain avec les élus et les acteurs locaux, les habitants et les associations. Objectifs ? Coordonner et « accélérer » la mise en œuvre des politiques et dispositifs publics, au bénéfice des habitants, dans un laps de temps et sur un périmètre resserrés.

livre_vert_06042017.png

livre_vert_06042017.png, par flavictoire

Consulter le rapport ici.

Du projet au réel…

À Grigny, par exemple, le délégué du Gouvernement a regroupé, avec des enseignants volontaires, plusieurs partenaires éducatifs, d’insertion et culturels autour d’un projet de pédagogie partagée, « Aline » (ou Approche ludique interactive numérique pour l’éducation).
Il est aussi intervenu pour mobiliser les familles autour de la culture numérique et faire en sorte que des espaces parents soient systématiquement aménagés, dans chaque école et collège, avec une amplitude horaire élargie.

Dans les Yvelines, le délégué du Gouvernement a engagé et piloté la déclinaison locale de la charte « Entreprises & quartiers », qui était en gestation depuis 2015.

En Guyane, la déléguée du Gouvernement a mis en place des modules de préparation aux études supérieures, dès la classe de seconde, grâce à un partenariat avec l’Essec par le biais de mooc (formations en ligne).

À Amiens, le délégué du Gouvernement a initié une réflexion sur la découverte de la lecture entre la ville et l’association Biblio­thèques sans frontières. Cette dernière a ensuite proposé de faire découvrir sa médiathèque en kit « Ideas Box », et la ville d’Amiens l’a acquise pour les enfants du Quartier nord.

À Marseille, la déléguée du Gouvernement a soutenu la mise en place d’un centre de santé communautaire dans l’une des cités les plus défavorisées de la cité phocéenne.

À noter 
Cette expérimentation, dont les orientations ont été fixées par le Premier ministre, s’inscrit dans les mesures du comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté du 26 octobre 2015 (voir instruction).
Dans le cadre de sa mission politique de la ville, Le CGET héberge la mission de coordination nationale et prend en charge son fonctionnement. Il a, entre autres, proposé une formation initiale dédiée aux délégués du Gouvernement.