GOUVERNANCE DU NORD LORRAIN

Le CGET a remis son rapport au Premier ministre

Vue sur Metz

© Gilles Francois / Flickr


Publié le 03/05/2017

Missionné en  mars dernier, le CGET a remis ses conclusions à Bernard Cazeneuve. Il préconise la constitution « d’un pôle métropolitain de plus de 300 000 habitants qui s’articulerait aux mouvements actuels de métropolisation autour de Metz et de Thionville ».

Frontalier de la Belgique et du Luxembourg, le Nord Lorrain dispose d’une position exceptionnelle. Les coopérations transfrontalières laissent présager de multiples opportunités  dans tous les domaines : social, économique et environnemental. Afin que le Nord Lorrain puisse tirer davantage parti de « l’attractivité forte de ses deux voisins immédiats », le Premier ministre a chargé le CGET d’identifier des pistes qui pourraient conduire à renforcer le dialogue entre l’Etat français, les collectivités territoriales et les territoires frontaliers lorrains. Le CGET préconise la « constitution d’un pôle métropolitain de  plus  de  300  000  habitants  qui  s’articulerait   aux   mouvements   actuels   de métropolisation autour  de  Metz  et  de  Thionville ».  Un pôle regroupant neuf établissements publics de coopération intercommunale* (EPCI) – à qui serait confié des actions de mise en cohérence des stratégies de développement transfrontalier.

Télécharger le rapport ici

*communauté de communes Terre Lorraine du longuyonnais, communauté d’agglomération de Longwy, communauté de communes Pays de l’Audunois et du  bassin de Landres, communauté de communes Pays haut Val d’Alzette, communauté d’agglomération du Val de Fensch, communauté d’agglomération Portes de France-Thionville, communauté de communes Catenom et environ, communauté de communes de l’Arc mosellan, communautés de communes bouzonvillois Trois frontières.

L’info en +
Le rapport du CGET alimentera les travaux du préfet de la région Grand-Est, Stéphane Fratacci, missionné par le Premier ministre pour définir un plan d’intervention d’envergure pour renforcer l’attractivité du Nord Lorrain. Ses conclusions sont attendues pour le 30 juin. 

Thématiques liées à l'article