Occitanie

Jean-Benoît Albertini rencontre les acteurs locaux de l’emploi et du développement économique

Photo : © Préfecture de Hautes-Pyrénées


Publié le 22/03/2018

En déplacement en Occitanie le 20 mars dernier, Jean-Benoît Albertini, commissaire général à l’égalité des territoires, a notamment rencontré des acteurs de l’insertion professionnelle et de l’emploi, à Toulouse, avant une session de travail consacrée à la montagne, à La Mongie, et une visite au pic du Midi.

À Toulouse (31), dans le quartier prioritaire d’Empalot en plein renouvellement urbain, ce déplacement a été largement consacré à des initiatives locales dédiées à l’accès à l’emploi des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). C’est là que Jean-Benoît Albertini a visité la plateforme Emploi Entreprises (PEE), créée en 2011 à l’initiative de l’État. Son rôle : coordonner l’action des acteurs locaux de l’insertion professionnelle et de l’emploi pour accompagner plus efficacement les demandeurs d’emploi des QPV de la métropole toulousaine.

Mettre en relation entreprises et demandeurs d’emploi

Impliquant les missions locales, Pôle emploi, des associations d’accompagnement des jeunes diplômés et des handicapés, la CCI et des organisations patronales, la PEE met en lien les recruteurs locaux et les habitants dans une démarche de « circuit court ». Ses conseillers pluridisciplinaires sont aussi formés à la prise en charge de publics très éloignés de l’emploi et au développement de méthodes de recrutement spécifique. En 2017, cette plateforme a bénéficié d’une subvention de 120 000 euros des crédits de la politique de la ville. Découvrez la plateforme PEE.

Une autre initiative originale, proposée par la préfecture et la métropole, a été présentée : « Les Aprem’pros de Bellefontaine », qui se déroulent aux pieds des immeubles, deux fois par mois. Lancée en octobre dernier, cette opération de mise en réseau a déjà mis en relation 80 personnes avec les acteurs de l’emploi et permis de mieux faire connaître au public les dispositifs publics. Prochain rendez-vous, place Niki-de-Saint-Phalle, devant les immeubles du Tintoret, le 10 avril. Contact : 05 31 22 93 20.

Des atouts pour l’économie du territoire

Au cours de l’après-midi, en compagnie de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, et d’élus locaux, Jean-Benoît Albertini s’est rendu dans la station de ski de La Mongie et au pic du Midi (65). Le CGET gérant le développement des massifs de montagne, c’était l’occasion d’aborder les enjeux que doit relever ce territoire : l’amélioration de son attractivité touristique, la formation et l’employabilité des travailleurs saisonniers, mais aussi l’accès aux services de sa population (santé, culture…), sa couverture numérique d’ici 2022, la préservation de son environnement ou encore sa coopération transfrontalière avec l’Espagne.

Concernant l’accès aux services, le département des Hautes-Pyrénées a ouvert huit Maisons de services au public, un dispositif que copilote le CGET. Ce réseau de proximité permet aux usagers d’accéder aux services de l’emploi, aux allocations familiales, à l’assurance santé, aux caisses de retraite, au régime social des indépendants, etc. La Maison de Saint-Lary-Soulan, village réputé pour son domaine skiable, a mis en place un service dédié aux travailleurs saisonniers très nombreux l’hiver (mise en relation avec les employeurs, logement…).

Autre haut lieu naturel et touristique visité ce 20 mars, le pic du Midi. Soutenu par l’État et les collectivités territoriales, un grand projet de modernisation est en cours pour accueillir plus de public avec des services rénovés et attractifs : accès en téléphérique depuis La Mongie, parcours de visite fluidifié, planétarium, centre d’interprétation, ponton suspendu transparent… Une demande d’inscription de ce site exceptionnel au patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco est en cours. Autant d’atouts pour la région et l’économie locale…

jba-hautespyrenees_2.png

jba-hautespyrenees_2.png, par hvanmalle

 

Repères
> La région Occitanie, qui regroupe 13 départements, compte 105 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Quelque 358 000 habitants y vivent. Les crédits de la dotation de la politique de la ville (14 millions d’euros de DPV) y sont consacrés, majoritairement, à des projets de réfection, sécurisation ou de mise en accessibilité de locaux scolaires : construction d’une bibliothèque universitaire en QPV et rénovation d’équipements sportifs, mais aussi sécurisation d’immeubles et création de voies de circulation douces… Ces aménagements émanent des propositions des conseils citoyens.
> Lieu d’observation scientifique depuis le XVIIIe siècle ouvert au public en 2000, le pic du Midi a attiré 121 000 visiteurs, en 2017. Ses équipements sont en cours de modernisation pour conforter son attractivité touristique. Soutenus par des investissements des collectivités, de l’État et de l’Union européenne, les travaux seront finalisés en 2019. La gestion de ce haut lieu touristique génère 50 emplois à l’année.

 


Redynamiser l’attractivité touristique des stations de montagne
Le CGET, qui gère le développement des massifs de montagne et du littoral, va piloter une expérimentation d’ingénierie touristique dans des stations de montagne et du littoral pour redynamiser leur offre d’hébergement. Cette expérimentation a été présentée par le ministre de la Cohésion des territoires lors du 2e Conseil interministériel du tourisme, en janvier dernier.
Une fois la liste des sites d’expérimentation prochainement arrêtée, le CGET sera impliqué dans le volet « ingénierie touristique et incitation ».
Relire notre article (24/01/2018).