Politique des territoires

Jacques Mézard présente « un projet de cohésion et de modernisation »

Vue de Marseille, France - 2009

CC-BY-NC-ND Paolo Margari


Publié le 24/04/2018

En Conseil des ministres, le 20 avril dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a présenté une communication sur la politique des territoires qui, tous, « représentent un potentiel de développement pour leurs habitants et pour le pays tout entier ». Le Gouvernement entend mener une politique volontariste, « un projet de cohésion et de modernisation », articulé autour de quatre priorités.

Le Gouvernement porte un projet de cohésion et de modernisation (…) qui donne une chance à la diversité des territoires, pour construire leur développement à partir de leur spécificité, de leurs atouts propres et, pour les outre-mer, d’une meilleure insertion dans leur environnement régional, a souligné le ministre. Un projet où l’État a plus que jamais sa place en tant que garant de notre unité, mais aussi d’agent actif de la transformation du pays.

 

Pour répondre à cette ambition, le Gouvernement s’est fixé quatre priorités :

1. faire de la transition numérique un atout pour les territoires ;

Un atout pour concilier modernisation et accès aux services essentiels (santé, savoirs avec les écoles à pédagogies innovantes, culture…)

2. différencier les modes d’intervention en fonction des besoins ;

L’État doit redéfinir son rôle et agir de façon différenciée selon les réalités territoriales, penser ses dispositifs et mettre en cohérence ses politiques à travers une contractualisation rénovée.

3. concentrer l’intervention de l’État sur les territoires les plus fragiles ;

Par exemple dans le cadre du plan de mobilisation en faveur des quartiers en politique de la ville, dans l’accompagnement des territoires les plus fragiles (dans le bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais, le Calaisis, l’Amiénois, la Creuse) ou à travers les plans d’actions territorialisés outre-mer…

4. faire évoluer les façons de travailler.

Le Gouvernement souhaite notamment encourager les territoires à fonctionner en réseau, à tisser des liens, et à créer des solidarités de fait autour de projets

 

La politique des territoires porte l’ambition d’offrir les mêmes opportunités à tous les Français, qu’ils naissent et grandissent au cœur d’une grande ville, dans un quartier de la politique de la ville, dans une commune périurbaine ou d’outre-mer, ou dans un village de montagne. C’est la promesse de l’émancipation face à l’assignation à résidence. C’est un projet de société au cœur du pacte républicain d’égalité et de solidarité.
Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires