Rapport Audacities

Comment gouverner la ville numérique réelle ?

CC BY-NC 2.0 A. Drainville/Flickr


Publié le 30/04/2018

Le projet Audacities – mené par la Fing et l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) – résulte d’un an d’exploration et de recherches sur les enjeux de gouvernance et d’innovation à l’heure des villes numériques. Le rapport, publié le 25 avril dernier avec la contribution du CGET, propose aux acteurs de la ville et aux citoyens de s’impliquer davantage dans une gouvernance ouverte et inclusive, au sein d’un paysage urbain transformé par le numérique.

L’exploration Audacities part d’un constat. Alors que le numérique a totalement transformé le fonctionnement des villes, ce ne sont pas les décideurs publics qui ont impulsé ces changements mais bien les Google, Uber, Amazon et autres CityMapper qui détournent les pratiques des citadins et contournent les règles. Mais le numérique, s’il déstabilise les usages, peut-il être au service d’une ville plus durable, plus équitable et plus écologique ? Comment penser la gouvernance de la ville numérique ? Audacities propose trois approches pour répondre à la question.

infographie-1-audacities.jpg

infographie-1-audacities.jpg, par flavictoire

 

Gouverner l’innovation

Le rapport souligne les liens étroits entre innovation et gouvernance, qui répondent toutes deux à un même enjeu : celui de trouver des réponses collectives aux problématiques multiples de la société actuelle. L’innovation apporte des solutions nouvelles, tandis que la gouvernance permet de travailler collectivement.

Or, les deux aspects sont encore trop souvent traités séparément, et si les collectivités sont sommées d’être innovantes, elles ont pour unique modèle celui de la start-up. Le rapport préconise aux acteurs de la ville de questionner l’innovation numérique et de se l’approprier.

Innover dans la gouvernance

Les modèles de gouvernance changent petit à petit. On trouve de plus en plus d’exemples de gouvernance horizontale et multi-acteurs, où la collectivité locale joue un rôle d’animateur et de médiateur. Audacities cite, comme exemples à suivre, le budget participatif – une plateforme numérique où les citoyens proposent et choisissent les projets que la collectivité met en œuvre –, la mesure de la qualité de l’air qui s’appuie sur la contribution des scientifiques et des citoyens ou, encore, la gouvernance en open data.

infographie-2-audacities.jpg

infographie-2-audacities.jpg, par flavictoire

 

Gouverner la ville numérique réelle avec les citoyens

Enfin, Audacities alerte sur le rôle des individus, davantage considérés comme usagers ou consommateurs que citoyens. Il est urgent de permettre aux citoyens d’être partie prenante de la gouvernance de leur ville numérique et d’encourager leurs capacités d’agir, individuelles comme collectives.

 

Télécharger le rapport complet

 

 

 

 

Thématiques liées à l'article