RENOUVELLEMENT URBAIN

À Rennes, le président de la République signe la première convention


Publié le 22/02/2017

Après son protocole de préfiguration, Rennes (35) a signé la première convention pluriannuelle de renouvellement urbain pour la période 2014-2030. Au total, 590 millions d’euros vont être investis sur trois quartiers.

« Je voulais venir pour cette signature de convention de renouvellement urbain avec Rennes, qui a toujours été à l’avant-garde », a souligné François Hollande, en signant, le 16 février dernier, cette première convention.

Protocoles de préfiguration et conventions pluriannuelles, de quoi parle-t-on ?
 
- Les protocoles de préfiguration précisent le programme d’études et les moyens d’ingénierie qui permettront de transformer le cadre de vie des habitants des territoires éligibles au nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU). Ils sont un préalable incontournable à l’élaboration de toute convention pluriannuelle de renouvellement urbain.
 
- Les conventions de renouvellement urbain définissent les investissements à réaliser et déterminent le calendrier, les conditions financières et les modalités de mise en œuvre des travaux engagés dans le cadre du NPNRU.

Démolitions, constructions de logements neufs privés, requalification de logements locatifs sociaux, création d’un centre d’affaires, construction et restructuration de groupes scolaires et du centre commercial… À Rennes, 590 millions d’euros vont être investis pour le renouvellement urbain de trois quartiers prioritaires : Le Blosne, Maurepas et Villejeaun.

quartiers_23022017.jpg

quartiers_23022017.jpg, par flavictoire

Source : Anru.

« Nous engageons d'importants efforts financiers. J’ai considéré que les quartiers étaient la priorité pour la France », a rappelé François Hollande.

D’ici 2030, l’Anru mobilisera 7,4 milliards d’euros qui permettront de réaliser un investissement de 25 milliards d’euros pour transformer le cadre de vie de deux millions de d’habitants dans 490 quartiers.

À savoir
 
Dans le cadre du premier programme de rénovation du cadre de vie et du bâti – dont les dernières opérations s’achèveront en 2023 –, 600 000 logements, dans lesquels vivent 4 millions d’habitants, ont été construits ou réhabilités.

 

© Présidence de la République

Thématiques liées à l'article